•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada est-il dépendant à Huawei à long terme?

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Le Canada est-il dépendant à Huawei à long terme?

Rattrapage du lundi 13 juillet 2020
Vue d'un écran de téléphone prenant en photo une projection avec le mention 5G.

Si la dépendance du marché européen au géant Huawei pourrait durer des années, cela pourrait être différent pour le Canada.

Photo : Getty Images / Arne Dedert

Si la dépendance du marché européen au géant Huawei pourrait durer des années, Alain McKenna, spécialiste en nouvelles technologies pense que ce n'est pas la même chose pour le marché canadien.

Selon le spécialiste, les fournisseurs de sans-fil canadiens ont déjà annoncé qu’ils auraient recours à des fournisseurs et équipementiers variés pour la prochaine génération de réseau sans fil. Même les plus grandes compagnies canadiennes avaient des pochettes de réseau 5G au pays et Huawei en était absent, explique-t-il.

Selon Philip Jansen le patron de BT au Royaume-Uni, il est impossible de retirer tous les équipements du géant chinois Huawei de l'ensemble du réseau national en moins de dix ans. Son de cloche similaire pour l’agence française chargée de la sécurité informatique qui a signalé que les opérateurs français partenaires de Huawei allaient recevoir des autorisations d'exploitation limitées à huit ans maximum.

Les failles dans les logiciels, l’espionnage à travers l'infrastructure, ce n’est pas seulement la Chine qui le fait, c’est une question qu’il faut se poser de façon générale.

Alain McKEnna, Spécialiste en nouvelles technologies pour le journal LesAffaires.com

Alain McKenna fait remarquer que sur le plan technologique, Huawei avait une longueur d’avance sur ses concurrents parce qu’elle avait commencé à développer très tôt l’infrastructure et les composants pour faire la migration vers cette nouvelle génération de réseaux.

Alain McKenna.

Alain McKenna, journaliste et spécialiste en télécommunications

Photo : Radio-Canada / La facture

L’expert explique que le gouvernement fédéral ne veut pas prendre l'avant-scène de ce débat qui oppose surtout les États-Unis et la Chine, ce qui permet aux fournisseurs canadiens d’aller chercher d'autres partenaires et de minimiser le risque que représenterait Huawei.

Au Canada, le gouvernement de Justin Trudeau doit toujours se prononcer sur la possibilité de recourir aux équipements de Huawei pour bâtir son réseau 5G.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi