•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PAFO reconduit en pleine crise sanitaire

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Le PAFO reconduit en pleine crise sanitaire

Rattrapage du mercredi 24 juin 2020
Portait de Caroline Mulroney.

Caroline Mulroney, ministre des Transports et des Affaires francophones de l'Ontario

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le gouvernement de Doug Ford reconduit le Programme d'appui à la francophonie ontarienne (PAFO), un fonds soutenant le développement communautaire et économique d'organismes et d'entreprises franco-ontariennes.

Dans la foulée de la crise sanitaire, le gouvernement élargit les critères d’admissibilité du programme afin d’attirer un plus grand nombre de projets. L’enveloppe allouée au programme demeure toutefois d’un million de dollars, comme les années précédentes.

Dans le contexte économique actuel, les subventions économiques comme le PAFO vont avoir un impact encore plus important, explique Caroline Mulroney, ministre des Transports et des Affaires francophones de l'Ontario.

Cette dernière admet néanmoins que des façons d’appuyer davantage la communauté économique francophone sont à l’étude.

Il y aura plus d'appuis qui viendront, mais en ce moment on est encore en train d'étudier quelles sont les meilleures voies.

Caroline Mulroney

Parmi les changements notoires au programme cette année, le budget de fonctionnement minimum requis dans le volet Communauté et culture a été réduit de 50 000 $ à 10 000 $.

Dans le volet Développement économique, le revenu annuel minimum requis a été réduit de 100 000 $ à 50 000 $ et le nombre minimum d'employés à temps plein est passé de trois à un.

Ce second volet inclut aussi maintenant les organismes à but non lucratif.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi