•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lecture pour mieux comprendre le racisme

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

La lecture pour mieux comprendre le racisme

Rattrapage du vendredi 5 juin 2020
Il sourit  au micro.

L'auteur et animateur Gabriel Osson

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Pour mieux lutter contre le racisme visant les communautés noires, il faut d'abord s'éduquer et comprendre les racines du mal estime l'écrivain torontois Gabriel Osson qui est Haïtien d'origine.

Dans la foulée de l’affaire George Floyd aux États-Unis, il y a une demande accrue d’information au sujet du racisme souligne Gabriel Osson pour qui le racisme est un phénomène mondial. Dans ce contexte, l’auteur de Hubert, le Restavèk propose la lecture d’une trentaine de livres. Cette liste qui n’est pas exhaustive, souligne l’auteur, vise à comprendre pourquoi nous en sommes arrivés aux événements des dernières semaines.

Selon Gabriel Osson, toute l’histoire du Nouveau Monde s’est construite sur le racisme et l’esclavagisme qui faisaient des noirs des sous-hommes, sans âmes.

Voici 10 des livres suggérés par Gabriel Osson :

  • NoirEs sous surveillance. Esclavage, répression et violence d’État au Canada, de Robyn Maynard
  • Lettre à Adama, d'Assa Traoré et Elsa Vigoureux
  • Le Racisme est un problème de blancs, de Reni Eddo-Logde
  • La place de la parole noire, de Djamila Ribeiro
  • Sister Outsider, d'Audre Lorde
  • Ne suis-je pas une femme?, de Bell Hooks
  • Citizen, de Claudia Rankine
  • Journal d'une femme noire, de Kathleen Collins
  • Je ne sais pas quoi penser des gentils blancs, de Brit Bennett
  • 11 brefs essais contre le racisme pour une lutte systémique, de l'Éditeur SOMME TOUTE Collection : Brefs essais, 2019

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi