•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutter contre le racisme anti-noir au Canada en admettant qu'il existe

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Lutter contre le racisme anti-noir au Canada en admettant qu'il existe

Rattrapage du mercredi 3 juin 2020
Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne.

Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne.

Photo : CNW / CCPD

Selon Marie-Claude Landry, la présidente de la Commission canadienne des droits de la personne, il est grand temps de reconnaître l'existence du racisme exercé contre les personnes noires au Canada.

Tout en exprimant son indignation quant à la mort de George Floyd, un Américain noir de 46 ans aux mains de la police de Minneapolis, Mme Landry insiste que le racisme envers les personnes noires n’est pas un problème limité aux États-Unis et que le fait de nier qu’il existe au Canada constitue un problème en soi.

Il faut d’abord reconnaître qu’il y a un problème ici au Canada, c’est la première étape pour régler une fois pour toutes ce problème insidieux qui fait souffrir des êtres humains, cette situation est intolérable.

Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

Marie-Claude Landry, qui est avocate de formation et qui a été membre du Tribunal canadien des droits de la personne pendant 10 ans explique qu’elle-même a fait preuve de préjugés inconscients dans le passé. En faisant référence à son petit-fils qui est métis et à d’autres membres de sa famille, elle explique que le racisme prend plusieurs formes au Canada, dans les institutions, dans les attitudes des gens et leurs comportements.

C’est un moment important de l’histoire où tout le monde s'unit face au racisme avec une grande mobilisation.

Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

 Il faut profiter du moment où tous les gens s’unissent pour faire avancer les choses, souhaite Marie-Claude Landry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi