•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le casse-tête des camps de jours

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Le casse-tête des camps de jours

Rattrapage du vendredi 8 mai 2020
Dans les camps de jour, plusieurs pratiques sont reconsidérées pour s'adapter au contexte de pandémie.

Dans les camps de jour, plusieurs pratiques sont reconsidérées pour s'adapter au contexte de pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / LightFieldStudios

Il est difficile d'imaginer une course à relais qui respecte les mesures de distanciation physique, encore moins un rassemblement autour du feu pour chanter des chansons sans contact humain.

Les camps de jours font face à de grands défis logistiques à l’approche de leur possible ouverture. La plus grande difficulté sera la distanciation des enfants et des moniteurs, admet Martine Brouillet, présidente et fondatrice du Camp Tournesol.

On est en pleine période de préparation, mais on attend les décisions du gouvernement parce qu’on peut seulement opérer si on a l’autorisation, explique la présidente du camp de jour francophone. Selon le maire de Toronto John Tory, une décision sera prise le 15 mai quant à l’ouverture des camps de la ville cet été.

Le Camp Tournesol a pendant ce temps commandé des masques et travaille à embaucher des moniteurs. Ce recrutement est plus complexe en raison des situations familiales. Il y a évidemment des jeunes encore à la maison et parfois à la maison, il y a des grands-parents, des membres vulnérables, souligne la présidente.

Des activités virtuelles sont déjà offertes et le camp continuera à les offrir cet été. On veut connecter avec les enfants même si c’est virtuel et permettre aux enfants de connecter à l’un et l’autre également, note Martine Brouillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi