•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture du bar Crews & Tangos serait une perte pour la communauté LGBTQ + de Toronto

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

La fermeture du bar Crews & Tangos serait une perte pour la communauté LGBTQ + de Toronto

Rattrapage du mercredi 4 mars 2020
La drag queen Jezebel Bardot sur la scène du  bar Crews & Tangos de Toronto.

La drag queen Jezebel Bardot présente des spectacles au bar Crews & Tangos de Toronto.

Photo : Avec l'autorisation de Jason Pelletier

La façade bleue du bar Crews & Tangos pourrait bientôt s'effacer du village Church and Wellesley de Toronto. Une situation qui préoccupe les membres de la communauté LGBTQ + de Toronto, selon Jason Pelletier, alias Jezebel Bardot, une drag queen de la Ville Reine.

L’association de quartier Church Wellesley Neighbourhood Association a annoncé sur son site web le 28 février que le bâtiment et son stationnement adjacent seraient radicalement transformés. Le terrain est la propriété du Graywood Group et celui-ci cherche à transformer l’endroit en tour à condo mixte.

Jezebel Bardot, monte occasionnellement sur la scène du Crews & Tangos. J'ai parlé avec plein de gens de la communauté, d’autres drag queens, les gérants de cet établissement-là, et les gens ont plein d’émotions: la tristesse, l’inquiétude, l’anxiété, la rage, rapporte Jason Pelletier au micro d’Alison Vicrobeck.

Selon Jason Pelletier, le paysage du village et des spectacles de drag queen a néanmoins changé. L'artiste a fait presque 40 % de ses spectacles à l’extérieur du village. Le quartier reste toutefois, à son avis, un lieu important pour les membres de la communauté trans et pour les personnes de minorités visibles.

Ils ont besoin de cet établissement-là pour être en sécurité. On sait que ce statistiquement ce sont des gens qui sont souvent victimes de harcèlement et d’homophobie donc on a besoin de ces établissements-là.

Jason Pelletier, alias Jezebel Bardot

Jason Pelletier affirme que des règlements municipaux doivent être mis en place pour protéger des établissements de la communauté LGBTQ +.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi