•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne publicitaire de la CTT fait des mécontents

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

La campagne publicitaire de la CTT fait des mécontents

Rattrapage du mercredi 26 février 2020
Des femmes courent pour ne pas manquer leur tramway.

La Ville a besoin d'argent pour le transport en commun et le logement social.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le rapport du vérificateur général de Toronto en 2019 rendait un verdict consternant à la Commission de transport de Toronto: plus de 60 millions de dollars avaient été perdus en 2018 en raison du non-paiement de billets de transport en commun.

En réponse à ce résultat, la CTT a lancé en mai 2019 une campagne publicitaire qui visait à sensibiliser les utilisateurs. La campagne est maintenant devenue la cible de critiques et de moqueries, à un moment, non sans coïncidence, où les feux sont braqués vers la Commission en raison de ses multiples délais, arrêts de service et ses amendes salées.

Dans ces publicités présentes à la fois dans les wagons de métro et tapissées sur ceux de tramway, on cite un passager fictif disant « ce n'est pas très important » et une réponse en ton de réprimande du CTT au bas: « en fait oui, ne pas payer son passage c'est important : c'est voler et c'est illégal ».

Quand on voit des lettres énormes, on a l’impression que la CTT nous crie, c’est condescendant, c’est négatif.

Philippe Garneau, Président et Chef de Création chez GWP Brand Engineering

C’est une approche qui ne va pas marcher, tout simplement. C’est le CTT en train de bagarrer avec leur clientèle, résume Philippe Garneau.torontoise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi