•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les radars photo seraient-ils la réponse aux accidents mortels?

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Les radars photo seraient-ils la réponse aux accidents mortels?

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Un radar photo près d'une rue à Toronto.

Radar photo

Photo : CBC

L'installation de radars photo serait le moyen le plus facile et le moins coûteux pour réduire le nombre de collisions mortelles avec des piétons, selon le professeur d'urbanisme à l'Université de Waterloo, Pierre Filion.

Depuis janvier 2020, quatre piétons ont été happés mortellement à Toronto. En 2019, ils étaient au nombre de 42.

Pour tenter de remédier à la situation, 50 radars photo ont été installés à travers la ville en décembre dernier dans le cadre du programme Vision Zéro.

Pierre Filion explique que les radars et la présence de policiers sur les routes ne provoquent pas la même réaction chez les conducteurs.

Les radars photo sont souvent cachés ou, lorsqu’ils sont visibles, nous savons qu’ils sont dans des endroits précis donc les gens savent où ils sont et ralentissent.

Pierre Fillion, professeur d'urbanisme à l'Université de Waterloo

Les endroits plus risqués pour les piétons sont aussi les endroits où il y a moins de circulation piétonnière, en périphérie de la ville. La ville gagnerait donc à y installer des radars photo, selon Pierre Filion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi