•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’AFO : 110 ans de luttes pour la francophonie ontarienne

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L’AFO : 110 ans de luttes pour la francophonie ontarienne

Rattrapage du mardi 21 janvier 2020
Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Carol Jolin.

Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Carol Jolin.

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) célèbre cette année son 110e anniversaire.

L’ancêtre de l’AFO, l'Association canadienne française d'éducation d'Ontario (ACFÉO), a vu le jour à Ottawa le 20 janvier 1910 à la suite d'un congrès regroupant 1200 délégués francophones de la province.

Dès ses débuts, l’organisation s’établit comme un joueur politique important dans le secteur de l’éducation, avant d’élargir son champ d’action aux domaines juridique, culturel, politique, économique, ainsi qu’en santé.

Devenue l’AFO en 2006, l’organisation parvient à mobiliser les Franco-Ontariens dans des causes communes, comme lors des restrictions budgétaires provinciales de 2018.

Cette mobilisation a porté ses fruits, avec une entente historique le 8 septembre dernier entre les gouvernements fédéral et provincial pour le financement de l’Université de l'Ontario français, et la semaine dernière avec la nomination de Kelly Burke comme commissaire aux services en français de l’Ontario dans le cadre du Bureau de l’Ombudsman de l’Ontario, affirme Carol Jolin, président de l’AFO.

Un double mandat

L’AFO détermine ses dossiers phares et les préoccupations qu’elle veut mettre de l’avant auprès des politiciens en consultant près de 200 organisations membres, institutionnelles et communautaires, explique Carol Jolin.

L’AFO a un double mandat : concertation et politique.

Carol Jolin, président de l‘AFO

Les rencontres des représentants de l’AFO avec la classe politique ont le but de réaliser des changements pour améliorer les droits des francophones.

On travaille présentement sur la modernisation de la loi sur les services en français en Ontario avec entre autres revendications l’indépendance du poste de commissaire aux services en français.

Carol Jolin, président de l‘AFO

L’AFO prévoit, à l’occasion de son 110e anniversaire, la publication d’articles historiques sur des événements qui ont marqué l’organisation et la communauté franco-ontarienne.

L'heure de pointe présente tous les mardis un organisme francophone de l'Ontario pour apprendre davantage sur ses activités et ses projets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi