•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Simon Rondeau-Gagné passionné de la chimie appliquée

Rattrapage du lundi 30 décembre 2019
Simon Rondeau-Gagné, portrait

Simon Rondeau-Gagné, professeur adjoint au département de chimie et de biochimie à l'Université de Windsor

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Simon Rondeau-Gagné

Installé à Windsor depuis 2016, Simon Rondeau-Gagné partage sa passion pour la chimie avec ses étudiants et mène des recherches sur le développement de matériaux électroactifs nanostructurés.

Titulaire d’un doctorat en chimie de l’Université Laval, Simon Rondeau-Gagné est professeur adjoint au département de chimie et de biochimie à l'Université de Windsor.

La bioélectronique ressemble un peu à de la science-fiction, mais en fait c’est une technologie qui est proche de la réalité.

Simon Rondeau-Gagné est professeur adjoint au département de chimie et de biochimie à l'Université de Windsor

Simon Rondeau-Gagné explique que la bioélectronique, consiste en l’utilisation de matériaux conducteurs, semi-conducteurs dans des dispositifs électroniques comme des transistors, et puis leur intégration à la plateforme humaine avec l’objectif d’augmenter certaines capacités et guérir des maladies.

Après son doctorat, M. Rondeau-Gagné a joint le département de génie chimique de l'Université Stanford, Californie, États-Unis, en tant que chercheur postdoctoral du Fonds de Recherche du Québec: Nature et Technologie (FRQNT), où il a travaillé au développement de nouveaux matériaux pour la bioélectronique.

J’aime le côté appliqué de la chimie qui peut avoir un impact direct dans le domaine médical, des communications et de l’énergie.

Simon Rondeau-Gagné est professeur adjoint au département de chimie et de biochimie à l'Université de Windsor

Simon Rondeau-Gagné souligne que son groupe de recherche développe des polymères afin de les intégrer à de nouveaux dispositifs en utilisant le corps humain, des tissus plus biologiques.

L'heure de pointe accueille tous les lundis des universitaires du sud de l'Ontario pour en apprendre davantage sur leur carrière et leur champ de recherc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi