•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Francine Labelle : le bonheur d’être choriste

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Francine Labelle : le bonheur d’être choriste

Rattrapage du mercredi 4 décembre 2019

Photo :  Peggy Lampotang

A Toronto depuis 1994, Francine Labelle est à sa 25e saison à titre de choriste au sein de la chorale de l'orchestre Tafelmusik.

Passionnée par le chant et la musique, la soprano Francine Labelle, préfère chanter en groupe plutôt qu’en solo. C’est une ancienne membre de l’Ensemble vocal Tudor (Tudor Singers), du Studio de musique ancienne de Montréal et du choeur de l'Opéra de Montréal.

C’est un travail d’équipe, il faut savoir comment marier sa voix à celles des autres.

Francine Labelle

Je chante dans mes rêves, j’ai la musique en tête tout le temps, affirme-t-elle.

Le père de Francine Labelle était organiste d’église. Je n'ai pas eu le choix, il fallait être dans la chorale le dimanche.

Après avoir étudié la musique au Cégep St Laurent à Montréal et ensuite l’Université McGill, il était tout naturel pour Francine Labelle de se développer une passion pour le chant choral.

Choeur de Tafelmusik, Toronto

Chœur de Tafelmusik (Tafelmusik Chamber Choir), Toronto

Photo : Cylla von Tiedemann

La musique religieuse représente un pendant important du chant choral.

Mon mois de décembre sera une longue série de Messiah et de Casse-Noisette, dit-elle avec le sourire.

Les représentations du Messie de Tafelmusik ont lieu à Koerner Hall les 17, 18, 19 et 20 décembre suivi de l’événement annuel Sing-Along Messiah le 21 décembre à Roy Thomson Hall.

L’heure de pointe reçoit tous les mercredis des artistes du sud de l'Ontario pour en savoir plus sur leur art et leur parcours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi