•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Rencontre avec les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen : David Ménard

Rattrapage du mardi 3 décembre 2019
David Ménard

David Ménard, auteur du recueil de poésie "Poupée de rouille", publié aux Éditions l'Interligne.

Photo : Sylvain Sabatié

David Ménard s'est inspiré de la chanson d'Anne Sylvestre, Une sorcière comme les autres, pour l'écriture de son recueil de poésie Poupée de rouille, publié aux Éditions l'Interligne.

Poupée de rouille raconte sous forme d'un conte poétique, l’histoire de Cordélia Corriveau, la femme qui a été pendue dans une cage en 1763 pour avoir tué son mari. Jugée par une cour anglaise et en anglais sur des preuves circonstancielles, la légende en a fait d’elle une sorcière.

Le recueil du poète David Ménard, 35 ans, décrit plutôt Cordélia Corriveau comme une femme tendre et douce qui a tué son mari par compassion.

Auteur de 5 oeuvres, un roman et quatre recueils de poésie. Il a remporté le prix Trillium 2016 de poésie pour Neuvaine. Poupée de rouille est l'un des trois finalistes au prix du Salon du livre de Toronto en français, le prix Christine-Dumitriu-van-Saanen.

Couverture du recueuil de poésie "Poupée de rouille"

David Ménard s'est inspiré de la chanson d'Anne Sylvestre, "Une sorcière comme les autres" pour l'écriture de son recueil de poésie.

Photo : Éditions l'Interligne

Cette semaine, la journaliste Sylvie-Anne Jeanson présente des entrevues avec chacun des 3 finalistes au prix Christine-Dumitriu-van-Saanen décerné par le Salon du livre de Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi