•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre de santé communautaire Hamilton-Niagara s’adapte à sa clientèle

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Le Centre de santé communautaire Hamilton-Niagara s’adapte à sa clientèle

Audio fil du mardi 29 octobre 2019
Marcel Castonguay

Marcel Castonguay est le directeur général du Centre de santé communautaire Hamilton-Niagara.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Lacelle

Avec des points de service à Hamilton et à Welland, le Centre de santé communautaire de Hamilton-Niagara (CSCHN), est un modèle d'adaptation.

Outre les soins de santé primaire offerts à ses deux points de service à Welland et à Hamilton, des programmes spécialisés répondent aux besoins spécifiques et différents des patients.

La population de Welland est vieillissante en comparaison à celle de Hamilton.

Marcel Castonguay, directeur général du CSCHN

Ainsi, à Welland, on offre notamment des services en lien avec la prévention de la chute ou la prévention de maladies chroniques.

Un organisme en croissance

Le Centre de santé communautaire de Hamilton-Niagara ne fait plus face aux mêmes difficultés qu’à ses débuts. Marcel Castonguay a constaté qu'il est plus facile d'attirer et embaucher des médecins, infirmières et autres spécialistes francophones.

Nous sommes choyés avec aux centres universitaires et grands hôpitaux qui se trouvent sur notre territoire et qui amènent beaucoup de spécialistes polyglottes.

Marcel Castonguay, directeur général du CSCHN

Depuis sa création en 1995, le Centre de santé communautaire de Hamilton-Niagara a pour mandat d’offrir des services de santé, sociaux et communautaires en français. Au fil des ans, le CSCHN est passé de 26 et 110 employés et de 800 patients à plus de 10 800.

L’heure de pointe présente tous les mardis un organisme francophone du sud de l'Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi