Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

 Alison Vicrobeck
Audio fil du lundi 7 octobre 2019

La langue et la communication au coeur du parcours de Qjinti Barrios van der Valk

Publié le

Qjinti Barrios van der Valk à ICI Ontario.
Qjinti Barrios van der Valk est professeure agrégée au Collège Universitaire Glendon.   Photo : Radio-Canada / Isabelle Corriveau

Avant de devenir interprète de conférence, Qjinti Barrios van der Valk a exploré plusieurs univers : les sciences politiques, l'UNESCO en Bolivie, la direction d'un centre communautaire aux Mureaux, en France et même une brève carrière de clown.

En 2008, tous ces chemins se croisent quand la professeure agrégée au Collège Universitaire Glendon de l’Université York part pour Genève afin d'y obtenir une maîtrise en interprétation de conférence.

Je me suis sentie capable d’assumer cette responsabilité de prendre la parole d’un autre et d’en être responsable.

Qjinti Barrios van der Valk

Commence ensuite sa carrière parisienne et à l'Union européenne. C'est aussi à cette époque qu'elle entreprend ses études de quechua et de linguistique.

Une initiation à l'inuktitut

A l'été 2014, elle quitte tout pour rejoindre Toronto et l'équipe de la maîtrise en interprétation de Glendon. Un choix qu'elle n'a jamais regretté. Canadienne de cœur et d'esprit, torontoise d'adoption, elle a étudié la langue des signes américaine et s'est lancée dans l'ardu apprentissage de l'inuktitut.

C’est la langue la plus difficile que je n’ai jamais étudiée. Ça va me prendre une dizaine d’années, je crois…

Qjinti Barrios van der Valk

Elle espère d'ailleurs se rendre en 2021 pour 12 mois au Nunavut afin de mieux comprendre la réalité de cette langue et de ses locuteurs.

Chargement en cours