Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

 Alison Vicrobeck
Audio fil du vendredi 20 septembre 2019

Comprendre la relation entre les conservateurs fédéraux et provinciaux

Publié le

Les deux hommes sont assis avec une petite table entre les deux, ils font face au caméras mais se regardent.
Le chef conservateur fédéral Andrew Scheer rend visite au premier ministre ontarien Doug Ford à Queen's Park, en 2018.   Photo : Claudine Brulé

Où est le premier ministre de l'Ontario Doug Ford? C'est l'une des questions fréquemment entendues depuis le début de la campagne électorale. Alors que le chef conservateur Andrew Scheer est en pleine campagne, le premier ministre Doug Ford reste discret.

Plus tôt cette semaine, Doug Ford a déclaré qu'il n'a pas le temps de faire campagne parce qu'il est « trop occupé à gouverner ». Selon Paul Demers, consultant en politique avec le Parti progressiste conservateur de l'Ontario, il est normal qu’un premier ministre provincial n’interfère pas dans une campagne fédérale une fois qu’elle est lancée.

C’est quand même coutume que le premier ministre provincial ne s’occupe pas des élections fédérales.

Paul Demers, Consultant en politique avec le parti progressiste conservateur de l'Ontario

Il est important, selon M. Demers, que les électeurs soient conscients que le Parti conservateur du Canada et le Parti progressiste conservateur de l’Ontario sont deux partis qui demeurent différents, même s’ils partagent des idéaux.

Le fait que certains Ontariens associent les décisions faites par le gouvernement progressiste conservateur de l’Ontario au Parti conservateur d’Andrew Scheer pourrait lui coûter des votes aux prochaines élections.

Chargement en cours