Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

 Alison Vicrobeck
Audio fil du jeudi 5 septembre 2019

Rencontre avec l'activiste de l'environnement torontoise, Aliénor Rougeot

Publié le

Une jeune fille parle dans un porte-voix.
Aliénor Rougeot souhaite que les jeunes soient conscients de l'impact qu'ils peuvent avoir sur le monde de demain.   Photo : Grace King

Aliénor Rougeot vient d'entamer sa troisième année en économie et en politiques publiques à l'Université de Toronto.

Âgée de 20 ans, Aliénor a les pieds ancrés à la fois dans le présent et dans le futur. Elle a choisi son domaine d’étude par volonté de comprendre le système qui l’entoure. En faisant référence à l’économie, Aliénor explique que pour changer le système, il faut le comprendre parce que le système actuel n’a pas réussi à protéger l’environnement.

Pour moi, je n’ai pas l’impression que ça devrait être un sujet politique. C’est très dur pour moi de voir des faits scientifiques être débattus comme si c’était une question d’opinion.

Aliénor Rougeot

Pour Aliénor Rougeot, l’environnement est un sujet urgent qu’il est impossible d’ignorer.

À la tête des mouvements étudiants qui ont vu des centaines de jeunes manifester dans les rues de Toronto au printemps passé, elle déplore que l’environnement soit un thème débattu par les divers partis politiques.Elle encourage d’ailleurs les autres jeunes à comprendre à s’impliquer pour changer les choses.

Être jeune, ça peut vraiment être une force, parce qu’on est légitime de demander un futur.

Aliénor Rougeot

Cela la pousse à continuer à s’impliquer et à rêver à un monde meilleur. Un futur qui, l’espère-t-elle, comportera un peu moins de carbone

Dans le cadre de la rubrique Jeudi jeunesse, chaque semaine, L'heure de pointe accueille un jeune ontarien âgé de moins de 25 pour découvrir ce qui l'anime.

Chargement en cours