Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle debout habillée de noir
Audio fil du lundi 28 janvier 2019

Rencontre avec le chercheur de la semaine : Nicolas Brunet

Publié le

Photo professionnelle de Nicolas Brunet
Nicolas Brunet, professeur en aménagement du territoire et gestion de l’environnement à l’Université de Guelph   Photo : Avec l'autorisation de Nicolas Brunet

Chaque lundi, les émissions L'Heure de pointe et Ça parle au Nord présentent une entrevue avec un chercheur franco-ontarien, question de discuter de leurs travaux de recherche qui se font souvent dans l'ombre du grand public.

Nicolas Brunet est professeur en aménagement du territoire et gestion de l’environnement à l’Université de Guelph.

Ses intérêts de recherche portent, entre autres, sur les relations entre les habitants des communautés éloignées et les chercheurs qui viennent faire leurs travaux sur ces territoires isolés.

C’est alors que M. Brunet travaillait dans les communautés isolées dans le Nord-du-Québec qu’il a constaté des problèmes de communications entre les communautés et les responsables de la planification.

Il y a un changement en ce moment en sciences naturelles où les jeunes chercheurs et les nouveaux profs sont vraiment portés à vouloir faire [leur travail] avec les communautés et d’être capable d’avoir des bénéfices des deux côtés. Il y a vraiment une emphase sur le partenariat.

Nicolas Brunet, professeur en aménagement du territoire et gestion de l’environnement à l’Université de Guelph

Le défi selon Nicolas Brunet, c’est que les systèmes de financement et de gestion des projets de recherche ne permettent pas nécessairement cette nouvelle réalité.

Les chercheurs sont poussés à faire quelque chose qui demande énormément de temps et d’énergie, mais en même temps ils sont poussés à aller vite et ne pas prendre le temps de bâtir ces contacts humains là, avance-t-il.

Dans son travail de recherche personnel, M. Brunet travaille de près avec les jeunes de communautés isolées et essaye de trouver des façons de les intégrer à la démarche des chercheurs.

Un de ses projets tente aussi de comprendre les enjeux de la pêche dans les communautés autochtones des Grands Lacs. Le but est d’aider à unir les communautés pour avoir une meilleure gouvernance de cette pêche.

Enfin, M. Brunet étudiera prochainement la responsabilité des compagnies minières face aux communautés éloignées. Ce projet s’étalera sur les cinq prochaines années et doit inclure le Nord de l’Ontario, ainsi que le nord de la Saskatchewan et les Philippines.

Chargement en cours