•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Personnalité de la semaine :  les travailleurs de l'usine de GM à Oshawa

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Personnalité de la semaine :  les travailleurs de l'usine de GM à Oshawa

Audio fil du vendredi 11 janvier 2019
Des centaines de travailleurs du syndicat Unifor sont rassemblés à Windsor pour demander à GM de revenir sur sa décision de fermer son usine à Oshawa.

Des centaines de travailleurs du syndicat Unifor sont rassemblés à Windsor pour demander à GM de revenir sur sa décision de fermer son usine à Oshawa.

Photo : Radio-Canada

Chaque semaine, les émissions L'Heure de pointe et Ça parle au Nord présentent une entrevue avec une personnalité de la semaine.

Cette semaine, la personnalité, c’est un groupe. Ce sont les travailleurs de GM à Oshawa, qui viennent de passer une semaine difficile, une de plus depuis l’annonce de la fermeture de l’usine.

Pour comprendre ce que vivent les employés, nous avons discuté avec José Flamand, qui est chef d’équipe à l'usine d'Oshawa. Après 17 ans à l'emploi de GM, il doit maintenant songer à un avenir différent.

J'espérais que ça dure plus longtemps, mais j'imagine que mon rêve va se terminer assez vite. Ça va être le temps de passer à une deuxième carrière.

José Flamand, employé de l'usine de GM à Oshawa

Selon lui, les discussions sur cette situation entre employés peuvent être enflammées. Certains des employés ont espoir, mais plusieurs d’entre eux pensent que c’est le moment de penser à l’avenir.

Il y a des discussions assez animées des fois, puis il faut se retenir parce que ça ne fait pas un bon environnement de travail, explique M. Flamand.

Plusieurs des travailleurs ont fait leur vie à Oshawa. Devoir recommencer à zéro ailleurs ne sera pas facile.

L’usine de GM à Oshawa, ouverte en 1918, doit fermer ses portes à la fin de l'année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi