•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Florence Price, une « remarquable oubliée » de la musique

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Florence Price, une « remarquable oubliée » de la musique

Rattrapage du vendredi 15 janvier 2021
Gros plan sur des partitions de musique classique qui ont été déposées sur un clavier de piano.

Simon Rivard revient sur le parcours de la compositrice afro-américaine, Florence Price.

Photo : Pixabay / Steve Buissinne

CHRONIQUE | Selon Simon Rivard, chef en résidence à l'Orchestre symphonique de Toronto, Florence Price est une « géante » de la musique qui a été injustement oubliée par l'histoire.

Florence Price, née Florence Béatrice Smith en 1887, est une compositrice américaine afro-américaine. Elle reçoit ses premières leçons de musique de sa mère, mais son talent l'amène à étudier l’orgue et la composition dans l’une des écoles de musique les plus prestigieuses, le New England Conservatory of Music.

Elle commence à connaître le succès en 1932, en remportant le Premier prix du Rodman Wanamaker Prize pour sa Symphonie en mi mineur, la première écrite par une femme afro-américaine.

Le comble de la popularité de Florence Price atteint un sommet quand la grande contralto afro-américaine, Marian Anderson interprète des Spirituals qu'elle a arrangés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi