•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’alcool en temps de pandémie est un couteau à double tranchant

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

L’alcool en temps de pandémie est un couteau à double tranchant

Rattrapage du mercredi 13 mai 2020
Deux verres de vin orange sont disposés l'un à côté de l'autre.

Près de 19% des personnes entre 18 et 54 ans ont admis prendre plus d’alcool selon divers sondages.

Photo : iStock

L'accès à l'alcool n'a jamais été aussi rapide. « Normalement, lors d'une journée normale de travail, l'alcool n'est pas à portée de main. Mais à la maison, la bouteille est là, dans l'armoire ou le réfrigérateur », observe la Dre Claire-Lucie Brunet.

Depuis le début du confinement, cet accès rapide est l’une des raisons qui expliquent la hausse dans la consommation d’alcool de la population, selon la médecin de famille. Près de 19 % des personnes entre 18 et 54 ans ont admis prendre plus d’alcool, selon divers sondages.

Le confinement nous fait perdre les repères habituels qui d’habitude encadrent la prise de décision, dit-elle. Le stress et l’anxiété ont aussi un rôle à jouer.

Bien qu’il peut détendre, l’alcool, lorsque surconsommé, peut aussi déprimer. Ce n’est pas un médicament, il ne peut combler les manques créés par la solitude, selon la Dre Brunet. La médecin de famille recommande d’appeler amis et parenté ou de faire de l’exercice pour combler ce manque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi