•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mots de la mère Nadon : les enfants et les tâches ménagères

L'heure de pointe Toronto/Windsor

Avec Alison Vicrobeck

En semaine de 15 h à 18 h

Les mots de la mère Nadon : les enfants et les tâches ménagères

Rattrapage du lundi 3 février 2020
Un enfant nettoie une fenêtre à l'extérieur aidé par un homme.

Émile et son oncle Clarence au chalet.

Photo : Gracieuseté de Nathalie Nadon

Les enfants peuvent commencer très tôt à participer aux petites tâches, selon la chroniqueuse Nathalie Nadon.

Un tout-petit peut par exemple mettre ses vêtements sales dans le panier à linge, ou ranger ses jouets là où il le faut.

Elle suggère aussi de demander aux enfants d’être des assistants.

Quand Émile était plus petit et que je devais faire des tâches et que j’étais toute seule avec lui, je devais m'impliquer, explique la mère Nadon.

Si je sortais les poubelles, je lui demandais de m’ouvrir la porte quand j’avais les sacs dans les mains. (...) Quand je passais l’aspirateur, c’est lui qui tirait le fil et le branchait dans le mur, ou bougeait les chaises ou les objets du sol quand je passais.

Nathalie Nadon

Nathalie Nadon croit qu’il est aussi important de transformer les corvées en jeu.

Quand c’est le temps de vider le lave-vaisselle, c’est assez facile pour Émile de ranger les ustensiles, raconte la mère de famille. Ensuite, je lui demande de ranger les plats de tupperware. Il participe, c’est l’essentiel.

Elle rappelle finalement l’importance de remercier son enfant chaleureusement lorsque les tâches sont accomplies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi