Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

 Alison Vicrobeck
Audio fil du mercredi 6 novembre 2019

À la découverte de compositeurs moustachus

Publié le

Le chef d'orchestre Simon Rivard, assis, la tête tournée vers la droite.
Le chef d'orchestre Simon Rivard partage ses coups de coeur musicaux.   Photo : Radio-Canada / Tam Lan Truong

CHRONIQUE Le chef d'orchestre en résidence à l'Orchestre symphonique de Toronto, Simon Rivard participe à Movember à sa façon ! Pour l'occasion, il fait découvrir des musiciens moustachus qui ont laissé des traces dans les univers de l'opéra et de la mélodie française.

Gabriel Fauré

Gabriel Fauré
Gabriel Fauré   Photo : Wikimedia Commons

Ce compositeur français et professeur de composition au Conservatoire de Paris, a contribué à la renommée de la mélodie française, de la fin du 19e et milieu du 20e siècle. Ce genre peut être décrit comme la mise en musique de poèmes en langue française. Comme tout artiste, il n’échappe pas aux reprises .

Plusieurs de ses oeuvres ont été interprétées par des grands noms de la chanson dont Yves Montand, qui a repris Les Berceaux, une mélodie de Gabriel Fauré sur un poème de Sully Prud’homme. La mezzo-soprano Julie Boulianne en a fait de même accompagnée par l’un de ses mentors, le pianiste Olivier Godin. Une version à découvrir.

Jules Massenet

Jules Massenet.
Le compositeur Jules Massenet.   Photo : Wikimedia Commons

Jules Massenet , qui a également été professeur de composition au Conservatoire de Paris, a, lui aussi, laissé sa marque dans l’art lyrique.

C’est dans l’opéra, une rencontre tant musicale, littéraire que théâtrale, qu’il s’est révélé au monde entier. Werther, d'après le roman de Johann Wolfgang von Goethe Les souffrances du jeune Werther, Manon d’après le roman -mémoire du 18 e siècle de l’abbé Prévost, Manon Lescault.

Simon Rivard porte aussi une attention à Thaïs, un opéra en trois actes, d’après le roman du même nom d‘Anatole France. Elle demeure une de ses pièces les plus connues et un des opéras français les plus célèbres.

L’opéra Thaïs de Jules Massenet est d'ailleurs présenté au Roy Thomson Hall, les 7 et 9 novembre à 20 heures.

Chargement en cours