Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Amélie Gosselin
Audio fil du jeudi 6 septembre 2018

Prix d'éducation physique à Sylvie Breau : le plaisir avant la performance

Publié le

Kevin Dufour et Sylvie Breau
Sylvie Breau reçoit son certificat d’excellence des mains du président de l’Apep (Association des professionnels en éducation physique du N.-B.)   Photo : Radio-Canada / Gracieuseté

L'enseignante d'éducation physique Sylvie Breau vient de recevoir un certificat d'excellence de l'Association des professionnels de l'éducation physique du Nouveau-Brunswick chez les francophones.

Ce prix reconnait son engagement et sa philosophie de l'enseignement de l'éducation physique. Sylvie Breau est enseignante en éducation physique à l'école Blanche-Bourgeois de Cocagne et elle est également coordonnatrice du programme Bon départ sport plus dans les écoles Blanche-Bourgeois, Notre-Dame et Camille-Vautour.

Intéresser les jeunes à l'activité physique en 2018 est une tâche qui peut être difficile. Les taux d'obésité sont élevés et les jeunes sont davantage tentés par les consoles de jeux que par le sport.

Sylvie Breau considère qu'elle peut jouer un rôle primordial pour amener un jeune à aimer l'activité physique et à persévérer dans les sports qu'il choisit.

Elle mise sur la confiance en soi et le plaisir.

On sait qu'on ne va pas avoir que des athlètes et des sportifs dans nos salles de classe donc il faut ajuster son enseignement face à ça.

Sylvie Breau , enseignante d'éducation physique

Souvenirs douloureux du gymnase

Une étude menée par le Collège américain de médecine sportive établit un lien entre les souvenirs des cours d'éducation physique suivis pendant l'enfance et la poursuite, plus tard, des activités sportives.

L'étude révèle que 34 % des répondants disent s'être senti mal à l'aise dans leurs cours d'éducation physique quand ils étaient jeunes.

Le souvenir douloureux de ces expériences dans un gymnase se traduisent par une perte d'intérêt pour l'activité physique et à l'âge adulte, ces personnes ne pratiqueront que très peu de sports.

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger Photo : Radio-Canada/Ian Noël

Le professeur en médecine de famille au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, Mathieu Bélanger, explique que les premières expériences dans des cours d'éducation physique peuvent être déterminantes.

Dans un gymnase, les individus sont exposés les uns aux autres et c'est visible pour tous de voir si on est compétent ou pas. Si nos performances athlétiques suggèrent qu'on est moins bons que la norme, ça peut affecter notre appréciation de l'activité physique.

Mathieu Bélanger professeur en médecine de famille au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick

Il souligne que les enseignants d'éducation physique dans la province sont des spécialistes et ont adapté leur enseignement pour éviter de complexer les enfants. L'enseignement est centré sur les compétences et non des performances, ce qui respecte davantage les habiletés de chaque enfant.

Chargement en cours