•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Chaque voiture a son histoire »

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

« Chaque voiture a son histoire »

Audio fil du vendredi 2 mars 2018
Paul Bourgeois collectionneur de voitures

Paul Bourgeois collectionneur de voitures

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Paul Bourgeois, un résident de Shediac au Nouveau-Brunswick, possède une impressionnante collection de voitures. Il n'en connaît pas le nombre exact, mais il en a certainement une centaine.

Un texte d'Amélie Gosselin

Le garage situé à Shediac Bridge est plein. Ce sont principalement des voitures américaines des années 1950, 1960 et 1970.

La première voiture de Paul BourgeoisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La première voiture de Paul Bourgeois

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Tout a commencé lors d'une visite d'un musée de voitures anciennes à l'Île-du Prince-Édouard lorsqu'il avait 12 ans.

En sortant du musée, j'ai dit à mon père qu'un jour j'aurai mon musée de voitures.

Paul Bourgeois

Fasciné par les différents modèles, il commence à accumuler les voitures. Il achète sa première voiture lorsqu'il a 16 ans. À l'époque, il ne pouvait même pas conduire.

Tout ce qu'il possède est authentique et il lui arrive d'acheter une voiture simplement pour récupérer le volant afin de l'installer sur une autre.

Les voitures sont coordonnées avec une affiche, publicité de la dite voiture.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les voitures sont coordonnées avec une affiche, publicité de la dite voiture.

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Il raconte l'histoire d'une voiture comme on parle d'un ami. Les histoires sont très importantes et, selon lui, toujours intéressantes.

J'ai une voiture ici qui a appartenu à un criminel nazi.

Paul Bourgeois
Paul Bourgeois devant quelques unes de ses voitures.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paul Bourgeois devant quelques unes de ses voitures.

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Il doit parfois se rendre dans des endroits moins sûrs pour mettre la main sur une nouvelle pièce de collection.

Je me suis fait mordre par plusieurs chiens.

Paul Bourgeois

Ses voitures, il les garde à l'intérieur. Elles ne sortent pas sur les routes depuis plusieurs années.

Il n'en a pas acheté depuis un an et demi, mais une Chevrolet 1959 le convaicrait de repartir à l'aventure.

Paul Bourgeois souhaite ouvrir son garage, d'ici quelques années, pour partager sa passion avec le public. Il aura ainsi enfin son musée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi