•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sortir de sa retraite pour prêter main-forte à ses collègues infirmières

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Sortir de sa retraite pour prêter main-forte à ses collègues infirmières

Nancy Arseneau

Nancy Arseneau a été infirmière pendant 35 ans avant de prendre sa retraite en octobre 2019.

Photo : Gracieuseté/Nancy Arseneau

Une infirmière à la retraite a quitté le confort de sa retraite dans le but de soutenir ses collègues pendant la pandémie de la COVID-19.

Depuis octobre 2019, Nancy Arseneau, de Bathurst, était à la retraite après avoir servi sa communauté à titre d’infirmière pendant 35 ans. Elle s’occupait entre autres de la coordination d’un programme de maladies infectieuses et a travaillé aux efforts de santé lors de la grippe H1N1.

Nancy Arseneau affirme que le désir d’aider les autres fait partie de l’ADN de la profession d’infirmière. C’était naturel pour elle de reprendre du service.

De retour sur le marché du travail, elle a intégré une équipe de la santé publique qui s’occupe du traçage des contacts. Elle travaille étroitement avec les foyers de soins.

Comme infirmière, j’ai toujours tenu à coeur la population et nos communautés. Je discutais de ça avec mon mari et je disais : “ah mon doux, il faut que j’y aille. Il faut que j’aille aider.

Nancy Arseneau, infirmière à la retraite

De la grippe H1N1 à la COVID-19

Nancy Arseneau se souvient de la grippe H1N1 en 2009 et de tout le travail entrepris par elle-même et ses collègues. On était occupé, on avait fait des heures supplémentaires et on avait travaillé dur. Quand je me suis retiré, je me suis dit : “wow, j’ai fait partie de ça. J’ai pu aider ma communauté”. Mais le wow, c’est maintenant, affirme-t-elle.

Avec les informations d’Amélie Gosselin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi