•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rester actif en confinement grâce à la technologie

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Rester actif en confinement grâce à la technologie

Rattrapage du jeudi 26 mars 2020
Une télévision, un ordinateur et de l'équipement sportif.

Le cours de Zumba de Giselle Dugas en temps de confinement.

Photo : Natalie Dugas

Des gens des provinces maritimes maintiennent la pratique de leurs activités ou sports préférés, même en période de confinement. Plusieurs entraîneurs profitent de la technologie pour poursuivent leurs entraînements sportifs avec leur groupe, mais à distance.

À Clare, en Nouvelle-Écosse, Giselle Dugas est médecin de famille au centre de santé de Clare. Elle donne aussi des cours de Zumba plusieurs fois par semaine.

Une femmes sourit.

La médecin de famille et professeure de Zumba, Giselle Dugas.

Photo : Gracieuseté/Giselle Dugas

Pendant la pandémie, elle s’est tournée vers l’enseignement en ligne. Elle explique qu’entre 25 et 30 participants participent à ses cours de Zumba. Giselle Dugas souligne que les frontières se sont même élargies pour elle, accueillant des gens de partout dans les Maritimes.

Maintenant qu’on est virtuel, j’ai du monde à Moncton qui peut faire mes cours, à Halifax j’ai des participantes, à Truro. C’est super le fun que pendant ce temps assez difficile, qu’on puisse quand même se mettre ensemble

Giselle Dugas,

La professeure de yoga de l’Île-du-Prince-Édouard, Karen Langevin, offre gratuitement une série de séances de yoga sur la page Facebook Go PEI.

Elle avoue encore s’acclimater à la technologie. C’est complètement nouveau pour moi, mais ça fait des années que je participe à des sessions en ligne. Il y a beaucoup à apprendre avec la technologie encore.

La danseuse professionnelle originaire du Nouveau-Brunswick, Janick Arseneau, offre quant à elle des cours de danse gratuitement sur la plateforme Instagram Live.

Une affiche annonçant les cours de danses de Janick Arseneau.

La danseuse professionnelle, Janick Arseneau.

Photo : Gracieuseté/Janick Arseneau

Elle affirme que des participants du Brésil, du Maroc et même de l’Algérie se sont joints à ses cours. C’est un des aspects positifs de la situation actuelle. Des gens qui n’auraient pas nécessairement l’argent pour voyager et prendre des classes de tous ces professionnels-là ont la chance de les prendre en ligne, ajoute-t-elle.


D’après le reportage d’Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi