•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accoucher pendant la pandémie

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Accoucher pendant la pandémie

Rattrapage du mercredi 25 mars 2020
Une mère est assise. Elle porte ses deux enfants: un bambin et un nouveau-né.

Nicole Soucy et ses enfants

Photo : Gracieuseté/Nicole Soucy

Donner naissance à un enfant en cette crise de la COVID-19 apporte un stress supplémentaire aux mamans. Une maman d'Atholville, au Nouveau-Brunswick, l'a constaté lors de l'accouchement de son deuxième enfant, le 17 mars dernier.

Il y a huit jours, Nicole Soucy a mis au monde la petite Annabelle.

Contrairement à son premier accouchement, ses parents ne pouvaient attendre la naissance de leur petite-fille à l’hôpital. Une situation qui a beaucoup attristée la nouvelle maman. Elle avoue s’être mise à pleurer pendant l’accouchement.

Je pense que c’était un plein d’émotion, du stress de tout le virus qui passe. De savoir que j’allais accoucher dans une pandémie, de savoir que mes parents n’étaient pas là.

Nicole Soucy, nouvelle maman

La petite Annabelle est maintenant à la maison, mais elle n’a pas encore rencontré tous les membres de sa famille, dont ses grands-parents.

En ce qui concerne les nombreux suivis médicaux qui suivent la naissance d’un nouveau-né, Nicole Soucy affirme qu’ils ont tous été annulés. Elle explique tout de même qu’un certain suivi se fait à distance. Les infirmières font des suivis avec nous par téléphone, mais elles ne sont pas capables de prendre le poids, des prises de sang ou des choses comme ça, explique Nicole Soucy.

D'après le reportage d'Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi