•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Correspondance  :  une fenêtre dans la vie des familles

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Correspondance  :  une fenêtre dans la vie des familles

Rattrapage du mercredi 19 février 2020
Un crayon de plomb sur une feuille de papier.

Des auteurs contre la censure.

Photo : iStock

À une certaine époque, la correspondance par l'entremise de lettres était le moyen privilégié pour donner et recevoir des nouvelles. Une professeure de l'Université d'Ottawa s'intéresse aux histoires de ces familles en décortiquant leurs correspondances.

Selon la professeure de français, France Martineau, les lettres permettent d’aller au-delà de « l’histoire officielle », de comprendre les relations entre les membres d’une même famille et leurs « trajectoires de vie ».

À travers les lettres, on peut vraiment aller au coeur de la personne, comprendre ses motivations, ses désirs.

France Martineau, professeure de français, Université d’Ottawa
Une femme parle dans un micro en studio.

France Martineau

Photo : Radio-Canada / Mylène White

France Martineau a analysé plusieurs lettres acadiennes conservées aux musées et centres d’études des Maritimes. Mais elle explique que plusieurs correspondances d’Acadiens et d’Acadiennes ne se trouvent pas en Acadie. Elle donne l’exemple des lettres de déportés acadiens.Au moment où les personnes ont écrit ces lettres, le bateau qui les transportait a été arraisonné, c’était un temps de guerre. Toutes les lettres ont été prises, y compris les lettres familiales, qui ont été envoyées à Londres. Donc, pour les retrouver maintenant, il faut aller à Londres, souligne-t-elle.

Avec les informations d’Amélie Gosselin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi