•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois couples : trois conseils d’amour

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Trois couples : trois conseils d’amour

Rattrapage du jeudi 13 février 2020
Les photos de trois couples sont entourées de coeurs.

Trois couples partagent leurs conseils d'amour pour la Saint-Valentin.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

L'amour. Ce concept abstrait qu'on cherche à comprendre, qu'on souhaite réussir et qu'on ne veut jamais perdre une fois qu'on l'a entre les mains. À l'occasion de la Saint-Valentin, trois couples acadiens, d'âges et de réalités différentes, partagent leurs conseils pour réussir en amour.

Trouver l’amour, une deuxième fois

Une femme et un homme âgés sont assis sur leur sofa et sourient.

Hilda et Roger Gagnon

Photo : Radio-Canada / Emmanuelle Robinson

Quatre jours avant la Saint-Valentin, le 10 février 2020, Hilda, 83 ans, et Roger Gagnon, 86 ans, ont célébré leur 15ième anniversaire de mariage. Au menu pour souligner cet anniversaire: un beau repas au homard, l’un des repas préférés du couple.

Les tourtereaux se connaissaient avant d’unir leurs vies. Hilda et Roger se sont rencontrés en Floride avec leur conjoint et conjointe de leur premier mariage. Ils faisaient partie d’un groupe d’Acadiens, des amateurs de golf, à voyager au Sunshine State.

Au début des années 2000, quelque temps après le décès de leurs conjoints, Hilda, encouragé par la soeur de Roger, a invité ce dernier à un souper d’amis qu’elle organisait. Et comme le veut le dicton, la suite est inscrite à leur livre d’histoire.

Le conseil de Hilda et Roger

Selon Hilda et Roger, la clé du succès en amour est la communication.

Roger explique que nous portons tous, sur notre dos, un sac imaginaire dans lequel nous pouvons ranger les éléments de notre relation qui nous embêtent, nous dérangent ou nous rendent tristes.

L’homme de 86 ans affirme qu’il faut éviter de remplir notre sac. Il faut communiquer avec l’autre et se vider le coeur. Une petite chose va faire exploser ça. Si tu règles ces affaires-là à mesure, ton sac reste vide, donc tout va bien, souligne Roger Gagnon

Si tu as des choses à dire, tu les dis et tu arrives à une solution.

Hilda Gagnon

Chaque deux mois, Hilda et Roger s’organisent un petit souper des amoureux. Ils laissent la radio, la télévision et autres distractions de côté, et se consacrent entièrement à leur relation. Je trouve que ça cimente notre relation, affirme Hilda.


Jeunes et amoureux

Un jeune homme et une jeune femme sont assis à leur table de cuisine. Ils sourient.

Guy-Luc Thériault et Jane Lanteigne

Photo : Radio-Canada / Emmanuelle Robinson

Les chemins de Jane Lanteigne et Guy-Luc Thériault se sont croisés il y a quatre ans. Même s’ils fréquentaient tous deux la polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet, c’est dans le cadre d’une activité parascolaire qu’ils se sont rencontrés. Ils participaient à une compétition nationale de métiers; Jane était inscrite au volet arts oratoires et Guy-Luc, lui, en cuisine.

Aujourd’hui, Jane, 20 ans, et Guy-Luc, 21 ans, habitent ensemble dans un appartement à Dieppe avec un colocataire et cinq cochons d’Inde. Guy-Luc étudie en conception graphique et Jane compte s’inscrire en nutrition à l’Université de Moncton en septembre.

Selon eux, leur relation fonctionne parce qu’ils ont le même tempérament. Ils sont doux et calmes, des traits de caractère qui les avantagent dans leur couple. On ne se chicane jamais vraiment. Si on a un petit problème avec l’autre, on va juste s’en parler, explique Guy-Luc.

Le conseil de Jane et Guy-Luc

Pour ce jeune couple, il est important de passer du temps de qualité ensemble, sans avoir les yeux rivés sur un écran. En laissant nos téléphones de côté et en passant du temps ensemble, ça aide notre relation, précise Guy-Luc. C’est en passant du temps de qualité ensemble qu’on développe des liens personnels avec une autre personne, renchérit Jane.

On prend toujours le temps de jouer. Beaucoup d’adultes oublient de jouer à l’âge adulte, mais c’est tellement important de rire ensemble, aller prendre des marches, jouer des jeux de société, écouter des films.

Jane Lanteigne

Cette année, Jane et Guy-Luc célébreront la Saint-Valentin autour d’une fondue au chocolat avec beaucoup de fraises.


Un café, un coup de foudre

Deux femmes photographiées devant un mur de briques. Elles sourient.

Dominique Léger et Mylène Arseneau

Photo : Radio-Canada / Emmanuelle Robinson

Il y a près d’un an, Mylène Arseneau, 25 ans, était assise dans un café du centre-ville de Moncton avec une collègue lorsqu’elle a vu pour la première fois Dominique Léger, 27 ans.

Attirée par la grande brunette qui saluait sa collègue, une connaissance, Mylène s’est tout de suite informée au sujet de Dominique. C’est finalement une amie qu’elles avaient en commun qui a procédé aux présentations officielles.

Dominique et Mylène habitent maintenant ensemble et viennent tout juste d’adopter un chat qui se nomme, Olive.

Dominique avoue qu’entretenir une relation peut être compliqué en raison des vies occupées des membres du couple et de la pression qui accompagne une vie à deux. Mais selon elle, sa relation avec Mylène a toujours été facile, simple. Ç’a été assez naturel. Il n’y avait pas de pression dès le début, ç’a juste été super super organique.

Le conseil de Dominique et Mylène

La communication, bien entendu, mais quel est l’élément à la base d’une bonne communication? Selon Mylène, c’est la compassion. Ça aide vraiment à comprendre d’où les deux personnes viennent dans la relation et ça aide vraiment avec la communication.

Je dirais aussi d’avoir de la compassion pour son partenaire et surtout d’avoir de la compassion envers soi-même.

Mylène Arseneau

Dominique, elle, souligne que le temps de qualité passé avec l’être aimé n’est pas à négliger. C’est vraiment facile de se perdre un peu dans nos routines. On fait souvent des dates déjeuner pour commencer la journée. De prendre le temps d’être ensemble et d’apprécier le temps qu’on a ensemble.

Dominique et Mylène célébreront leur première Saint-Valentin ensemble. Une réservation a déjà été faite en leur nom dans un restaurant italien bien connu de Moncton. Elles partageront une bonne lasagne et un doigt à l’ail.

D'après le reportage d'Emmanuelle Robinson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi