•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois réalisatrices de la relève crient « Action » au FICFA

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Trois réalisatrices de la relève crient « Action » au FICFA

Audio fil du mercredi 13 novembre 2019
Des gens regardent un film dans une petite salle de cinéma.

Projection de film dans une petite salle

Photo : iStock

Des réalisateurs de la relève présenteront leurs talents dans le cadre du volet arts médiatique du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) qui se tient du 14 au 22 novembre.

Lucie Aounetse est l’une de ces réalisatrices à se prêter au jeu. Elle a tourné son film avec son téléphone intelligent lors d’un récent voyage à Berlin.

Son oeuvre, un film muet d’environ six minutes, sera présentée lors de la soirée Séances éphémères, le 16 novembre prochain . Le groupe Les Païens jouera, en direct, la trame sonore du film de Lucie Aounetse et des autres participants.

Une femme est debout et sourit.

Lucie Aounetse participe à l'événement Séances éphémères du FICFA.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

La réalisatrice en herbe n’a aucune idée de quoi aura l’air la trame sonore qui accompagnera son film. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre, mais j’ai vraiment vraiment hâte de voir quelle musique va être jouée sur mon film. C’était assez difficile de ne pas contrôler cette partie-là dans le montage du film, ce qui fait que dans ma tête, j’avais une musique qui, dans ma tête, serait la musique du film, mais je sais que ça ne va pas du tout être ça et j’ai hâte de découvrir, a-t-elle déclaré.

Émilie Turmel réalise aussi son premier film avec Nick Staples. Elle participe, quant à elle, à l’événement Objectifs obliques qui a lieu le 19 novembre. Le duo devait créer selon un thème qui lui était imposé. Émilie Turmel, qui est poète et directrice générale du Festival Frye, a choisi de faire un poème sur vidéo.

Une femme est assise et sourit à la caméra.

Émilie Turmel participe à l'événement Objectifs obliques du FICFA.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Elle voit d’un bon oeil les événements comme le FICFA qui incluent la relève dans leurs activités.

C’est des occasions de réseautage incroyables puis pas du réseautage au sens de, Ah il faut que je me fasse des contacts, non, c’est plus des amitiés.

Émilie Turmel, réalisatrice d’un film à Objectifs obliques

L’événement Acadie Underground du volet arts médiatique du FICFA exige des participants qu'ils utilisent une vieille pièce d'équipement, une caméra Super 8. Les bobines de film de cette caméra doivent être envoyées à Toronto pour y être développées.

Mélanie Clériot est l’une des réalisatrices qui participent à Acadie Underground. Elle affirme ne pas savoir à quoi s’attendre ni à quoi ressemblera son film. Mélanie Clériot souligne le défi de se servir de cette vieille caméra et sa bobine de film, qui doit être gardée précieusement au froid.

Une femme est debout et sourit à la caméra.

Mélanie Clériot participe à l'événement Acadie Underground du FICFA.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Tu arrives, tu filmes et une fois que c’est fini, tu ressors ta bobine, tu la conserves précieusement. Tu la donnes à une équipe et là, eux l’envoient pour le développement. Et là, c’est la surprise!

Acadie Underground a lieu le 15 novembre.

D'après le reportage d'Anne-Marie Parenteau

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi