•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trouver son bonheur derrière le volant d’un autobus scolaire

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Trouver son bonheur derrière le volant d’un autobus scolaire

Audio fil du jeudi 5 septembre 2019
Olivier Valton devant son autobus scolaire.

Olivier Valton est chauffeur d'autobus scolaire à Dieppe au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Olivier Valton est un chauffeur d'autobus scolaire très apprécié par les élèves et leurs parents de la région de Dieppe au Nouveau-Brunswick. Toujours souriant, il accueille ses jeunes clients avec une chanson ou un tour de magie, mais peu connaissent son parcours atypique.

Français d’origine, Olivier Valton avoue avoir quitté son pays, il y a 8 ans, pour échapper aux responsabilités et au stress rattachés à son emploi comme gestionnaire d’approvisionnement dans un grand magasin de luxe en France.

Avec mon épouse, on avait surtout envie de vivre une aventure avec nos deux enfants et leur donner une autre culture

Olivier Valton, chauffeur d’autobus scolaire

Avant de devenir chauffeur d’autobus, il a travaillé de nuit dans un supermarché de la région et il a même, avec son épouse, ouvert un gîte à Riverview.

Des enfants attendent l'autobus.

Ces enfants de Dieppe aiment beaucoup leur chauffeur d'autobus scolaire, Olivier Valton.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Olivier Valton a une véritable passion pour son travail. Il accueille chaque enfant avec la bonne humeur et le sourire. J’aime être derrière mon volant avec les jeunes en arrière à chanter des chansons et à faire des tours de magie quand ils sont sages et quand nous sommes arrêtés.

En plus d’aimer conduire, un bon chauffeur d’autobus doit être patient et pédagogue, selon lui.

J’aime regarder le paysage. C’est le meilleur bureau du monde!

Olivier Valton, chauffeur d’autobus scolaire

Pas toujours facile de se trouver un emploi

Olivier Valton affirme que l’accueil au Nouveau-Brunswick était formidable, mais il avoue que la question de l’emploi était un obstacle. L’emploi est difficile effectivement. On arrive souvent avec un anglais limité et ici, le réseautage est primordial et on ne l’avait pas, ajoute-t-il

Selon lui, les nouveaux arrivants doivent être prêts à changer complètement de métier.

On n’est pas là en conquérant, on est là pour reconstruire une vie et on était prêt à faire n’importe quel travail, à rebâtir une vie, ce qu’on a réussi et on en est très fier

Olivier Valton, chauffeur d’autobus scolaire
Olivier Valton assit au volant de son autobus scolaire.

À son arrivée au Nouveau-Brunswick, Olivier Valton a occupé différents emplois.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Olivier Valton et sa famille songent maintenant à quitter le Canada. Il affirme qu’habiter le Nouveau-Brunswick a été une merveilleuse expérience pour lui et sa famille, mais ils sont maintenant prêts à rentrer chez eux en France afin de se rapprocher des membres de leur famille.

Avec les informations d'Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi