Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Amélie Gosselin
Audio fil du mercredi 4 septembre 2019

De superhéros à superhéroïnes

Publié le

Affiche d'Astérixe.
Astérixe la version féminine du célèbre héros imaginée par Catel.   Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Les grands héros des bandes dessinées sont majoritairement masculins. C'est le cas, entre autres, des personnages comme Tintin, Astérix et Lucky Luke. Le scénariste de bande dessinée, Jean-Christophe Deveney et ses collaborateurs souhaitent apporter une certaine réflexion à cette réalité avec l'exposition Héroïnes : la représentation féminine en bande dessinée.

Ce projet du scénariste de bande dessinée et de Lyon BD se promène grâce à la participation de l’Alliance française. L’exposition sera présentée jusqu'à la fin du mois de septembre à la bibliothèque publique de Moncton ainsi que dans la région d'Halifax, en octobre, dans le cadre du Salon du livre.

En tant que scénariste de bande dessinée, Jean-Christophe Deveney avoue qu’il était souvent confronté à certains clichés par rapport aux personnages féminins.

J’ai eu envie de me pencher là-dessus et de faire prendre conscience de comment on avait tendance, dans la bande dessinée francophone, européenne ou même la bande dessinée plus largement, à laisser les personnages féminins au second plan, explique-t-il.

L'affiche de l'exposition Héroïnes: la représentation féminine en bande dessinée.
L'exposition Héroïnes: la représentation féminine en bande dessinée sera présentée à Moncton en septembre et à Halifax en octobre. Photo : Radio-Canada/Anne-Marie Parenteau

Dans le but de mettre en lumière cette disproportion de la représentation des femmes dans les bandes dessinées, le scénariste a alors invité des auteurs et autrices à féminiser des célèbres personnages.

Au fil des expositions, Jean-Christophe Deveney souligne que les gens réagissent bien aux oeuvres proposées.

En général, les gens trouvent l’exposition drôle ce qui est exactement le but puisque les images sont plutôt destinées à être ludiques

Jean-Christophe Deveney, scénariste de bande dessinée
Photo de la couverture d'une bande dessinée nommée Tintine et les picaros.
Florence Dupré Latour a féminisé le personnage de Tintin pour cette exposition. Photo : Radio-Canada/Anne-Marie Parenteau

Bien que les images suscitent des rires chez le public, les instigateurs de cette exposition ont voulu pousser la réflexion sur l’enjeu de la sous-représentation des superhéroïnes dans les bandes dessinées. Ils ont alors fait appel à des étudiants et étudiantes au doctorat de l’École normale supérieure de Lyon, en France.

Une exposition qui fait réfléchir

La directrice de la bibliothèque publique de Moncton, Chantale Bellemare, voit d’un bon oeil cette exposition qui y est présentée.

Une femme est entourée de l'exposition.
La directrice de la bibliothèque publique de Moncton, Chantale Bellemare est heureuse d'accueillir l'exposition Héroïnes: la représentation féminine en bande dessinée. Photo : Radio-Canada/Anne-Marie Parenteau

Ça change notre perspective. Au lieu de voir un héros, on voit une héroïne et parfois, ça crée un malaise parce que ce n’est pas comme ça qu’on a tendance à voir les femmes en bande dessinée

Chantale Bellemare, directrice de la bibliothèque publique de Moncton

Avec les informations d'Anne-Marie Parenteau

Chargement en cours