•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La traduction automatique, c'est difficile!

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

La traduction automatique, c'est difficile!

Audio fil du mardi 6 février 2018
Clavier d'ordinateur noir avec des touches mal disposées.

Une traduction venant d'un système automatisé laisse souvent à désirer.

Photo : getty images/istockphoto / tony4urban

Plusieurs systèmes existent pour traduire des textes vers le français, mais les traductions fournies demeurent souvent boiteuses. Pourquoi est-ce si difficile d'avoir une bonne traduction automatisée vers le français? Nous en parlons cette semaine avec notre chroniqueuse techno, Geneviève Lajeunesse.

Déjà en 1950, IBM se penchait sur ce problème avec son système “701”, un ordinateur entièrement dédié à la traduction du russe vers l’anglais. À l'époque, on avait établi que le nombre d’instructions nécessaires pour faire traduire une phrase à l’ordinateur était 2,5 fois plus grand que pour guider un missile!

Geneviève Lajeunesse, chroniqueuse

Plus récemment, Google et Microsoft sont parvenus à développer des applications puissantes qui parviennent à nous fournir des traductions souvent fiables. Ils ont accès à d'innombrables extraits de texte brut, souvent dans plusieurs langues. Une fois ces langues détectées, on peut comparer des bouts de texte et parvenir à “calculer” quel est le bon mot dans l’autre langue pour exprimer la même idée.

Communiquer une idée, c’est utiliser des mots, mais aussi tous nos outils, comme le ton de voix, des gestes… De plus en plus d’outils en intelligence artificielle peuvent détecter ces informations.

Geneviève Lajeunesse, chroniqueuse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi