•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des personnes sourdes en vedette dans un film d’art acadien

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Des personnes sourdes en vedette dans un film d’art acadien

Les interprètes du fillm «Matin Ecchymose»
utilisent le langage des signes pour donner vie à la poésie de l'artiste Mo Bolduc (au centre).

Les interprètes du fillm «Matin Ecchymose» utilisent le langage des signes pour donner vie à la poésie de l'artiste Mo Bolduc (au centre).

Photo : Émilie Peltier

Montrer autre chose que la déficience, le handicap, aller au delà des clichés, voilà ce qui a motivé le projet de la cinéaste acadienne Émilie Peltier de Moncton.

Matin Ecchymose est un film artistique, qui met en scène des personnes sourdes de la ville de Québec.

Ces personnes interprètent avec beaucoup de sensibilité, les textes de l'artiste Mo Bolduc en utilisant le langue des signes.

Réalisé dans le cadre d'un partenariat entre le Festival international du cinéma francophone en Acadie et la coopérative Spira Film de Québec, le film a été tourné à la maison de la littérature de Québec, qui avait accueilli Mo Bolduc dans le cadre d'une résidence d'écriture.

J'ai vu le film et j'ai pleuré; de voir mes textes interprétés avec tant de douceur et de beauté, c'est magnifique

Mo Bolduc

Mo dit avoir beaucoup appris dans le cadre de ce projet. Elle a poussé l'expérience jusqu'à apprendre quelques mots en langue des signes, pour pouvoir mieux communiquer avec les interprètes.

Un sentiment d'exclusion

Pour la réalisatrice Émilie Peltier, le fait d'avoir choisi l'artiste Mo Bolduc participer à son film n'est pas le fruit du hasard.

Se décrivant comme non binaire et refusant d'être identifiée comme homme ou femme, mais plutôt comme personne,

Mo ne s'est pas toujours sentie à sa place dans la société.

 C'est exactement la même choses pour les personnes sourdes, et toutes les personnes qui ont des difféfences et ne sont pas représentées, explique la réalisatrice Émilie Peltier 

La réalisatrice Émilie Peltier en compagnie de son équipe de production

La réalisatrice Émilie Peltier en compagnie de son équipe de production

Photo : Charles Gaucher

Ce film aura été l'occasion pour la réalisatrice d'assumer sa condittion sans se cacher, étant elle même malentendante.

J'ai eu honte de ça toute ma vie, mais je n'ai plus honte maintenant. J'ai découvert toute une communauté. Les personnes sourdes sont capables de tout! On devrait créér beaucoup plus de passerelles avec elles; c'est vraiment un milieu qui est méconnu.

Émiilie Peltier réalisatrice

La réalisatrice compte soumettre Matin Ecchymose dans les festivals au pays.

Déjà présenté dans le cadre du Festival international du cinéma francophone en Acadie, le film a également été sélectionné par le Festival CinéFranco de Toronto.

Émilie Peltier compte aégalement utiliser son film comme outil de sensibilisation, puisque les personnes sourdes font partie des communautés invisibles de la société.

Elle dit déjà recevoir des demandes d'organismes qui travaillent avec ces personnes pour avoir accès à son film.

D'après un reportage de Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi