•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Un documentaire sur le deuil périnatal au Nouveau-Brunswick

Une maman tient une fleur au bord d'une rivière en hommage à son enfant décédé pendant sa grossesse.

Affiche officielle du film «l'instant d'une vie» de France Gallant et Samuel-A. Caron.

Photo : Office National du Film (ONF)

Le film L'instant d'une vie vise à réconforter les parents qui vivent cette épreuve douloureuse de perdre un enfant pendant la grossesse ou à l'accouchement.

Tourné à Québec et Edmundston, au Nouveau-Brunswick, le documentaire suit un groupe de parents endeuillés qui souhaitent créer un groupe de soutien dans leur région francophone, là où les ressources pour ceux qui vivent ce type de deuil sont rares.

L'objectif des deux instigateurs du projet, France Gallant et Samuel A. Caron, est de briser le silence et l'isolement, et d'aider l'entourage des parents à mieux les comprendre et les appuyer.

Les gens ont besoin d'en parler; ils veulent juste être écoutés et reconnus.

France Gallant, productrice et réalisatrice

Le documentaire met en lumière l'aspect de l'attachement des parents envers leur bébé, même s'il meurt de façon précoce.

Plusieurs d'entre eux ressentent le vide des années plus tard, et ce même s'ils ont eu d'autres enfants par la suite.

C'est de perdre un lien, perdre une relation, faire le deuil des plans d'avenir de l'enfant au sein de la famille.

Samuel A. Caron, scénariste et réalisateur

Le film propose les témoignages de parents qui ont vécu cette épreuve, dont Anik Marchand d'Edmundston, qui a perdu son fils Thomas après cinq mois de grossesse en 2012.

Aujourd'hui maman de deux enfants, elle a accepté de partager son expérience avec beaucoup de sensibilité et de générosité afin d'aider d'autres parents qui vivent avec ce deuil.

Photo d'Anik Marchand,  une maman que l'on voit dans le documentaire l'instant d'une vie.

Anik Marchand a perdu son bébé après 5 mois de grossesse en 2012.

Photo : Office National du film (ONF)

Thomas fait partie de nos vies et de notre famille à tous les jours; on en parle régulièrement. De pouvoir partager son histoire, c'est un peu continuer à le faire vivre.

Anik Marchand maman

Face au manque de ressources dans sa région, Anik a décidé avec d'autres parents et amis bévévoles, de mettre sur pied un groupe d'entraide dans la région d'Edmundston, le Comité de sensibilisation au deuil périnatal.

En plus de fournir du soutien aux parents avec des trousses d’accompagnement et des boîtes à outlis, le comité offre de la formation auprès du personnel médical pour mieux les accompagner.

Depuis 2018, le comité organise annuellement une cérémonie des anges à la mémoire des ces bébés décédés prématurément.

Les parents peuvent également se recueillir en tout temps au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick, à Edmundston, où un arbre a été planté à la mémoire de ces enfants.

Le documentaire L'instant d'une vie de France Gallant et Samuel A. Caron, est disponible gratuitement sur le site de l'Office National du Film (ONF) (Nouvelle fenêtre).

D'après le reportage d'Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi