•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans la bibliothèque de Jean-Sébastien Lévesque

L'heure de pointe - Acadie

Avec Amélie Gosselin

En semaine de 16 h à 18 h,
16 h 30 à 18 h 30 à T.-N.-L.

Dans la bibliothèque de Jean-Sébastien Lévesque

Rattrapage du mardi 28 juillet 2020
Jean-Sébastien Levesque est assis sur une scène extérieure tenant un livre.

L'humoriste et animateur, Jean-Sébastien Levesque a lu beaucoup de bandes dessinées durant sa jeunesse.

Photo : Gracieuseté/Jean-Sébastien Levesque

Pour la saison estivale, L'heure de pointe Acadie s'immisce dans les bibliothèques de personnalités bien connues en Atlantique. L'humoriste, comédien et scénariste, Jean-Sébastien Levesque, partage cinq livres qui occupent une place dans sa bibliothèque.

1. Lecture du moment : Hell.com de Patrick Senécal

Actuellement, c’est un livre de l’auteur québécois Patrick Senécal qui se trouve sur la table de chevet de Jean-Sébastien Levesque. Hell.com est un livre de suspense et d’horreur.

C’est une fiction qui nous fait un portrait de qu’est-ce qui pourrait être le dark web, ce genre de chose là, mais surtout utilise beaucoup d’imageries, des parallèles religieux.

Jean-Sébastien Levesque

2. Lecture jeunesse : les bandes dessinées

Jean-Sébastien Levesque avoue que la lecture de romans et de livres est arrivée plus tard dans sa vie, alors qu’il est à l’université. Enfant, ce sont les bandes dessinées qui prennent toute la place.

Dans mon enfance, je ne lisais pas grand-chose d’autre que des bandes dessinées. Je sais, c’est pas quelque chose qui est populaire à dire. J’ai commencé à lire un petit peu plus tard.

Jean-Sébastien Levesque

Parmi ses bandes dessinées préférées, on compte Gaston Lagaffe, Achille Talon et les aventures d’Astérix et Obélix. Encore aujourd’hui, les bandes dessinées sont toujours présentes. Ça fait beaucoup partie de ma vie. J’ai pas mal un style de vie geek, avoue-t-il.

3. Lecture incontournable : JPod de Douglas Coupland

Jean-Sébastien Levesque explique que cet ouvrage de l’auteur canadien, Douglas Coupland, lui a fait découvrir un nouveau style, une nouvelle façon de présenter une oeuvre littéraire. C’est un livre qui est éu de façon postmoderne. On essaie de donner une expérience particulière, souligne l’humoriste. Il va y avoir trois lettres par page et tout d’un coup ça nous apporte à toutes sortes de place, ajoute Jean-Sébastien Levesque.

On brise un peu l’idée du roman classique. J’ai vraiment aimé, surtout pour la forme, mais ç’a ouvert mon esprit à une différente façon de voir les livres.

Jean-Sébastien Levesque

4. Lecture obligée : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien

Il y a des choses qu’on ne peut pas passer à côté si on veut vraiment vivre sa vie de geek, rigole Jean-Sébastien Levesque. Les livres Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien font partie de cette liste.

Grand amateur des films, qu’il écoute d’ailleurs chaque Noël, il avoue n’avoir pas réussi à terminer la lecture des livres.

Mais les livres, j’ai jamais pu les finir. J’ai jamais pu finir le premier, c’est juste trop lourd. C’est trop de descriptifs, c’est lent, c’est Ah! C’est tout ce que je ne veux pas avoir dans mon livre.

Jean-Sébastien Levesque

5. Plaisir coupable : la collection Harry Potter de J.K. Rowling

Pendant quelques années, Jean-Sébastien Levesque a étudié la littérature anglaise à l’Université de Moncton. On lisait énormément de livres et il y avait un des semestres, on avait juste plein de livres vraiment lourds. Des livres, des classiques, mais lourds, précise-t-il.

Pour se changer les idées, il s’est tourné vers une série de livres qui a fait fureur : Harry Potter.

Quand je prenais une pause de lire ces livres-là qui étaient dans mes obligations de cours, je me cachais pour lire Harry Potter. C’était tellement le fun, c’était tellement rafraîchissant, c’était tellement un monde qui était facile à tomber dedans et à embarquer dedans.

Jean-Sébastien Levesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi