•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des changements au zonage à Winnipeg au détriment des espaces verts?

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Des changements au zonage à Winnipeg au détriment des espaces verts?

Rattrapage du jeudi 18 février 2021
Scène d'automne sur la rivière Seine.

Depuis 27 ans, les bénévoles de Sauvons notre Seine se font un devoir de renseigner la Ville sur les endroits où la rivière a besoin d’entretien et de suggérer les lieux à exploiter afin de permettre une plus grande accessibilité aux rives.

Photo : Save our Seine River Environment Inc. / Denis De Pape

La Ville de Winnipeg pourrait, d'ici la fin de l'année 2021, réviser certains zonages au détriment d'espaces verts. Des citoyens, dont le président sortant de l'organisme Sauvons notre Seine (SOS), Denis Gautron, sont inquiets.

Avec Outdoor Recreation Spaces, SOS a organisé le 15 février une rencontre virtuelle qui a réuni plus de 160 participants qui souhaitaient s'exprimer et réfléchir sur le développement des espaces verts publics dans la capitale manitobaine.

L’objectif était de faire « la promotion des espaces verts, surtout où se trouve le développement commercial et industriel », rappelle Denis Gautron.

La Ville de Winnipeg ne possède pas de plan pour la protection des espaces verts, déplore M. Gautron, selono qui « les entrepreneurs pourraient faire des demandes pour passer au développement dans certains secteurs ».

« Les secteurs les plus à risque sont les terrains de golf, ajoute Denis Gautron. La Ville de Winnipeg parle de reconfigurer, rénover et reconsidérer 30 % des terrains de golf, alors ça pourrait être perdu en espaces verts. »

Le Bois-des-Esprits, dans le quartier de Saint-Vital à Winnipeg, pourrait aussi être menacé car « aucune politique ne protège cette zone », note Denis Gautron.

Le militant souligne que les espaces verts permettent aux gens d’avoir une meilleure santé mentale et physique, en plus de représenter un atout pour la communauté.

« Certains conseillers nous appuient dans notre demande pour revoir les intentions de la Ville. Nous avons besoin d’un plan pour nous assurer que les espaces verts soient protégés pour les prochaines décennies. »

Les deux organismes planifient des rencontres publiques au mois de mai pour faire valoir leurs inquiétudes auprès de la Ville de Winnipeg.

Denis Gautron encourage les gens à écrire aux élus municipaux pour leur faire part de leurs préoccupations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi