•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Apprendre le français et s’ouvrir au monde

Rattrapage du mercredi 14 octobre 2020
Dale Marciski.

Le météorologue à la retraite Dale Marciski est aussi un grand voyageur.

Photo : Dale Marciski

S'il a été élevé en anglais et a fait ses études primaires et secondaires dans cette langue, Dale Marciski s'est fait un point d'honneur d'approfondir sa connaissance et sa maîtrise du français. Dans ce deuxième volet d'entrevue, le météorologue à la retraite et grand voyageur raconte l'importance que revêtent pour lui l'apprentissage des langues et la maîtrise des deux langues officielles au pays.

Enfant du « bilinguisme officiel » et inspiré de grands-parents polyglottes comme de bons enseignants de français, Dale Marciski a décidé de poursuivre son apprentissage de la langue de Molière en s’inscrivant à des études de français à l’Université du Manitoba. Pour lui, parler plusieurs langues démontre une ouverture aux autres. Le jeune Dale Marciski y voyait également une manière de communiquer un jour avec des cousins francophones qu’il savait avoir en Europe.

Cette attirance pour les langues et les autres cultures est maintenant investie dans le travail qu’en tant que bénévole Dale Marciski effectue au Collège Red River, où il permet à des nouveaux arrivants de s’exercer en anglais. « Ils me donnent autant que je leur donne », observe-t-il, admiratif de voir la timidité des élèves se dissiper et leur assurance, s’installer, au fil des séances.

Le météorologue à la retraite en profite pour leur présenter des leçons de préparation à l’hiver, une saison que craignent plusieurs nouveaux arrivants, mais qu’ils apprennent à apprivoiser et à apprécier.

Écoutez la suite de cet entretien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi