•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Connaître et faire connaître l’héritage franco-métis

Rattrapage du lundi 27 juillet 2020
Jocelyne Pambrun et ses proches, une femme et une petite fille.

Jocelyne Marion Pambrun souhaite transmettre l'héritage métis.

Photo : Jocelyne Pambrun

Née à Saint-Jean-Baptiste, au Manitoba, sur une ferme au bord de la rivière Rouge, Jocelyne Marion Pamprun connaît la terre. Déjà enfant, sur ce domaine autosuffisant, elle « voulait toujours apprendre quelque chose de nouveau », raconte-t-elle. Cette curiosité l'a menée sur les traces de ses ancêtres métisses.

À côté des tâches domestiques, « je voulais juste m’en aller et m’esquiver avec mon père », dans une volonté de se rapprocher de la « mère-terre », de se connecter à elle, se souvient Mme Pamprun.

Elle a alors cherché à remonter vers ses racines et s’est découvert des ancêtres métis lointains. Désireuse de ne pas s’arrêter là, et constatant que les jeunes générations ont peu de contacts avec les traditions de leurs grands-mères, Mme Pamprun cherchera ensuite à « passer cet héritage franco-métis ».

De cette volonté est née une exposition, itinérante à ses heures, « visuelle », mais aussi « sensuelle », indique Mme Pambrun, qui permet aux jeunes et moins jeunes de toucher des fourrures, de manipuler une pipe traditionnelle, ou encore de découvrir des médecines sacrées, des jeux d’autrefois ou des manières de s’habiller. « Ça démontre la fierté de notre culture, mais aussi le lien spirituel » à la terre et à la communauté, soutient l'instigatrice de l'exposition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi