•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 6e extinction massive de la biodiversité serait la plus rapide de l'histoire

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

La 6e extinction massive de la biodiversité serait la plus rapide de l'histoire

Rattrapage du vendredi 22 mai 2020
Une bannière de promotion présentant des écritures en couleurs bleu, verte et brune.

Une bannière de la Journée internationale de la diversité biologique pour 2020

Photo : Site web des Nations Unies

« Ce qui est inquiétant, pas pour faire trop peur au monde, il a fallu des millions d'années pour que les extinctions massives arrivent, mais l'effet des humains sur terre, on peut le voir se passer à travers des années individuelles. Il y a aussi ce que l'on appelle l'apocalypse des insectes », regrette le chroniqueur en biodiversité, Julien Nayet-Pelletier. Chaque 22 mai marque la Journée internationale de la diversité biologique.

Le thème de 2020 est intitulé : Nos solutions sont dans la nature. Le chroniqueur croit qu'il est important d'avoir un regard différent sur la nature en prêtant attention à tous les êtres avec lesquels les humains partagent la planète.

On est au début de ce que l'on appelle une extinction massive. Beaucoup de scientifiques sont d'accord, on est dans la 6e extinction massive de la terre. Il y en a déjà eu cinq.

Julien Nayet-Pelletier, chroniqueur en biodiversité

Le chroniqueur Nayet-Pelletier met l'accent sur l'immense diversité biologique qui existe. Il ne faudrait pas penser seulement aux mammifères et aux oiseaux, alors que plus de 90 % de tous les animaux sur terre sont des invertébrés. En plus de ceux-ci s'ajoute une autre grande diversité biologique qui existe chez les plantes, les champignons et les bactéries.

Il exhorte tout un chacun à s'engager dans la protection et la préservation de la nature et à faire de bons choix plus verts dans la vie de tous les jours. On ne peut pas faire tout, mais tout le monde peut faire quelque chose pour aider d'une certaine façon, affirme-t-il. Le passionné de la biodiversité, Nayet-Pelletier, reste optimiste quant à l'avenir de la planète compte tenu des recherches en cours sur la diversité biologique, surtout sur des espèces qui sont en voie de disparition.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi