•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du nouveau sur l'aspirine et les personnes à risque de troubles cardiaques

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Du nouveau sur l'aspirine et les personnes à risque de troubles cardiaques

Rattrapage du mardi 24 mars 2020
Un contenant en verre rempli d'aspirine

L'aspirine tire ses racines de la salicine du saule.

Photo : iStock / Warrenrandalcarr

Une nouvelle étude qui a été publiée lundi dans le Canadian Medical Association Journal déconseillé aux personnes sans antécédents de maladie cardiaque de prendre quotidiennement une faible dose d'acide acétylsalicylique (AAS) pensant prévenir cette maladie.

Le Dr Theodore Wein, neurologue et président du groupe de rédaction de Cœur + AVC qui a élaboré la nouvelle ligne directrice sur l'aspirine, rappelle que l'ancienne recommandation de prendre quotidiennement l'ASS pour la prévention de maladies cardiaques date de 40, 30 ans. Mais, comme la médecine change au quotidien, la recherche a démontré que ce n'est pas efficace, explique-t-il.

Maintenant, basé sur les trois nouvelles études, on voit qu'il y a pas grand avantage de prendre l'AAS.

Le Dr Theodore Wein, neurologue

Le Dr Wein fait appel aux professionnels de la santé de revoir les raisons pour lesquels le patient prend présentement de l'AAS. Seuls ceux qui ont déjà eu des problèmes vasculaires, comme les maladies du coeur ou l'AVC, ont besoin de prendre l'AAS, l'avantage est clairement au bénéfice du patient de continuer de prendre l'AAS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi