•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inculquer le devoir de mémoire

L'actuel

Avec Marie-Gabrielle Ménard

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Inculquer le devoir de mémoire

Audio fil du lundi 11 novembre 2019
Des images de coquelicots sont projetées sur l'édifice du Centre.

Des images de coquelicots sont projetées sur la colline du Parlement. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Comment faire pour inculquer l'importance des cérémonies du jour du Souvenir auprès de ceux qui n'ont plus de lien direct avec cette Grande Guerre ?

Depuis 100 ans, tous les 11 novembre, à travers différentes cérémonies et rassemblements qui ont lieu pour la plupart à 11 h, les Canadiens célèbrent le jour du Souvenir. Rémi Landry, lieutenant-colonel retraité des Forces canadiennes et professeur à l’Université de Sherbrooke, tente de sensibiliser ses étudiants.

« On a peur de parler de la guerre au primaire ou au secondaire. On se dit contre la guerre, pacifique, mais c’est là où on devrait parler de ces moments-là », affirme le professeur.

Conséquence, il soutient qu’il y a une méconnaissance des sacrifices qui ont été faits par nos aïeux.

Le Canada a contribué 650 000 hommes. Sur une population totale de 7 millions, on a tous un lien proche ou éloigné avec la Guerre.

Rémi Landry lieutenant-colonel retraité des Forces armées canadiennes et professeur à l’Université de Sherbrooke

Selon lui, ce devoir de mémoire s’adresse à la race humaine afin de ne pas répéter l’histoire. « Il faut aussi se rappeler qu’au Canada on est privilégié par notre géographie », ajoute M. Landry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi