Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Bordeleau
Audio fil du mardi 1 octobre 2019

Journée nationale des aînés; redonner à la personne âgée sa place dans la société

Publié le

Deux personnes âgées marchent dans le centre-ville de Montréal.
En 2066, le groupe des 65 ans et plus pourrait représenter 28% de la population totale.   Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Avoir une nouvelle vision de la place des aînés dans la société et rompre avec l'âgisme sont deux des raisons d'être d'un projet de recherche à l'Université de Sherbrooke. Mélanie Levasseur, professeur et chercheure au Centre de recherche sur le vieillissement de cette université rappelle que, au Canada, deux aînés sur trois sont isolés en raison de leur âge.

En identifiant où l'on a ces perceptions négatives, d'où viennent les perceptions négatives, en les évoquant sur la place publique, on peut amener la population en a prendre conscience.

Mélanie Levasseur

Au Manitoba, la FAFM vient juste de changer son nom pour devenir la Fédération des aînés de la francophonie manitobaine. Avec ce nouveau nom, l'organisme veut inclure tout francophone de 50 ans et plus vivant au Manitoba, comme l'explique Lucienne Châteauneuf, directrice générale de la FAFM.

On oublie parfois que des personnes qui vieillissent ont encore quelque chose à apporter à notre société.

Lucienne Châteauneuf

Mme Levasseur et Mme Châteauneuf invitent toute la société, quelle que soit la tranche d'âge, à repenser sa perception à l'égard du vieillissement et redonner la place à ses aînés. Elles souhaitent que ceci soit fait non seulement en cette Journée nationale des aînés, mais aussi tout au long des années.

Chargement en cours