Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Bordeleau, animatrice de L'actuel
Audio fil du vendredi 5 avril 2019

50 ans de carrière pour Roger Lafrenière

Publié le

Un homme se tient assis devant un micro.
L'artiste Roger Lafrenière dans nos studios à Winnipeg.   Photo : Radio-Canada

En 1969, le Manitobain Roger Lafrenière signait sa première exposition d'oeuvres. 50 ans plus tard, il est toujours un artiste visuel prolifique. Retour sur une carrière d'un demi-siècle.

Roger Lafrenière est l'un des grands artistes franco-manitobains. Diplômé de la Faculté des arts de l'Université du Manitoba en 1967, il a organisé sa première exposition au Centre culturel franco-manitobain en 1969. « Ma première exposition était au CCFM en 1969, qui à l'époque étant dans le vieux couvent de la cathédrale », se remémore l'artiste. Roger Lafrenière a depuis exposé ses oeuvres dans plusieurs pays.

Cofondateur de la Maison des artistes visuels francophones en 2000, il n'est pas surpris d'entendre qu'elle compte aujourd'hui plus d'une centaine de membres.

Ma porte d'atelier est toujours ouverte pour les artistes. Je m'inspire des jeunes, ils ont pas mal de choses à dire.

Roger Lafrenière, artiste visuel

Bien connu pour ses grandes toiles, il s'inspire des paysages qu'il rencontre en voyageant. « Je voyage parfois avec des amis qui me disent qu'ils ne verront plus jamais les paysages de la même manière. La lumière est extrêmement importante pour moi. Il faut la sentir, la voir. L'agencement des couleurs, fait reculer certaines formes, en fait avancer d'autres », raconte-t-il.

Selon lui, son style se rafine en simplicité et en énergie. Certaines de ses oeuvres font partie de collections permanentes de galeries. « Ça nous donne une histoire derrière nous. »

Chargement en cours