•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutter contre la traite des personnes dans le nord-ouest de la province

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Lutter contre la traite des personnes dans le nord-ouest de la province

Rattrapage du lundi 22 février 2021
Carlo Berardi dans son uniforme de police

Une nouvelle stratégie de la PPO pour l'abolition de la traite des personnes dans le Nord-Ouest de la province.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Depuis 2017, le 22 février est désignée comme étant la journée de sensibilisation à la traite de personnes en Ontario.

La Police provinciale de l'Ontario a récemment mis en place une stratégie pour lutter contre la traite des personnes, spécifiquement dans le nord-ouest de la province.

La PPO a embauché la chercheuse Olsen Harper, originaire de Première Nation de Lac Seul, afin d’identifier l’impact de la traite des personnes sur les communautés autochtones du Nord-Ouest où sont recrutées de nombreuses victimes.

Étant donné que de nombreuses victimes proviennent de populations marginalisées, elles peuvent également avoir une peur inhérente de la police.

Carlo Berardi, sergeant de la PPO

Le sergent Carlo Berardi explique que les stratégies déployées par la PPO diffèrent d’une région à l’autre et même d’une ville à l’autre, en fonction du rôle que joue le lieu dans la traite des êtres humains dans la province. Carlo Berardi distingue trois catégories: les villes sources, les villes transits et les destinations.

Le sergent reconnaît que les populations autochtones du Nord-Ouest sont méfiantes envers les autorités policières, d’où l’importance de faire appel à la docteure Olsen Harper afin de mieux comprendre la situation dans ces communautés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !