•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les soeurs Lauzon unies par des passions semblables, mais différentes à la fois

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les soeurs Lauzon unies par des passions semblables, mais différentes à la fois

Rattrapage du mardi 24 novembre 2020
Elle pose en selfie au naturel.

Les soeurs Darquise (à gauche) et Maxime (à droite) Lauzon ont trois ans de différence.

Photo : Courtoisie

Darquise et Maxime Lauzon ont choisi des vocations différentes, mais similaires. Darquise a étudié le théâtre à l'Université Laurentienne à Sudbury. Maxime, elle, a fait ses études en cinéma au collège Canadore à North Bay.

Les personnalités respectives des deux soeurs ont orienté leur parcours. Darquise, qui raconte vivre pour les applaudissements, est aussi chorégraphe en plus d’avoir un duo humoristique avec Chloé Thériault. De son côté, Maxime, elle, travaille surtout derrière la caméra, mais se retrouve parfois devant la lentille. Elle a notamment tenu un rôle secondaire dans le film Noël en boîte.

Elles partagent aussi leur vision des différences de jeu entre l’univers théâtral et cinématographique. Les règles de jeu du théâtre ne sont pas les mêmes lorsqu'on se retrouve devant une caméra. Darquise en a fait l'expérience. Maxime a voulu exploiter les talents de son aînée dans un film étudiant. Une fois le court métrage projeté lors de Cinéfest Sudbury, Darquise s’est rendu compte qu’elle joue trop gros pour la caméra. Maxime qui se décrit comme beaucoup plus timide, dit qu’elle ne pourrait pas chauffer les planches comme le fait sa sœur avec aplomb.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi