•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des souvenirs de l’école Saint-Louis-de-Gonzague

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Des souvenirs de l’école Saint-Louis-de-Gonzague

Rattrapage du lundi 23 novembre 2020
Près d'une cinquantaine d'élèves se font prendre en photo à l'école.

Élèves de l'école Saint-Louis-de-Gonzague (1967)

Photo : Suzanne Charette-Lajeunesse

Suzanne Charette-Lajeunesse a fréquenté la plus ancienne école de langue française de Sudbury : l'école Saint-Louis-de-Gonzague.

En entrevue à Jonction 11-17, Suzanne Charette-Lajeunesse se remémore de moments marquants dans son passage à l'école dont les pratiques de chant et ses classes d'éducation physique au sous-sol de l’édifice. Elle repense aussi aux uniformes qui ont changé au fil des ans.

Suzanne Charette-Lajeunesse vêtue de son uniforme d'école et d'un voile blanc.

Suzanne Charette-Lajeunesse porte son uniforme d'école et le voile de sa première communion.

Photo : Suzanne Charette-Lajeunesse

Symbole de la résilience de la communauté francophone

L’école Saint-Louis-de-Gonzague prend une place importante au cœur de la communauté francophone. Elle a défié le Règlement 17 (instauré en 1912) qui interdisait l’enseignement du français après les deux premières années de l’élémentaire.

Une quinzaine de filles se font prendre en photo sur les escaliers, devant les portes de l'école.

Fillettes de l'école Saint-Louis-de-Gonzague, vers 1943-1944. La mère de Mme Charette-Lajeunesse, Jeannine Turgeon, est la 3e à partir de la droite de la dernière rangée.

Photo : Suzanne Charette-Lajeunesse

J’aimerais bien voir dans l’édifice [...] des photos ou des items qui mettent à l’honneur l’historique de l'endroit. On voit ça à Red Oak Villa où sur les murs, il y a plusieurs photos [de l’ancien hôpital qui était là] et aussi au Carrefour francophone [autrefois connu comme le Centre des jeunes], raconte Mme Charette-Lajeunesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !