•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marionnette youtubeuse comme outil pédagogique

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Une marionnette youtubeuse comme outil pédagogique

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020
Elle pose, marionnette bleue et chevelu à la main.

Nadia Simard donne vie à la marionnette youtubeuse Fufu.

Photo : Courtoisie Nadia Simard

La pandémie a créé un tout nouvel environnement pédagogique pour les travailleurs de l'éducation. C'est dans ce contexte que l'animatrice culturelle au Conseil scolaire public du Grand Nord de l'Ontario (CSPGNO), Nadia Simard, donne vie à une marionnette youtubeuse pour aider à l'apprentissage.

C’est lors d’un voyage dans son Saguenay natal cet été que Nadia Simard a renoué avec sa passion pour les marionnettes. Elle raconte avoir acheté quelques pantins à une artiste de la région, dont sa marionnette youtubeuse, Fufu, qui doit son nom à la municipalité de Saint-Fulgence.

En entrevue à Jonction 11-17, Nadia Simard raconte sa vie antérieure de marionnettiste professionnelle. Elle souligne aussi l’importance du travail de concert entre les animateurs culturels auprès du personnel enseignant. L’animatrice culturelle a voulu mettre son talent artistique au profit de son emploi. Parallèlement, une enseignante de maternelle lui a récemment demandé de faire une vidéo au sujet des citrouilles pour les tout petits à qui elle enseigne à distance.

Je suis animatrice culturelle. Je dois être au service des enseignants, c’est là qu’est née l’idée que cette Fufu peut être une youtubeuse.

Nadia Simard, animatrice culturelle

En plus de concevoir des vidéos pour les réseaux sociaux, Nadia Simard souhaite que Fufu puisse participer en appui aux enseignants et enseignantes lors des rencontres scolaires virtuelles. La marionnette bleue et chevelue a déjà fait un tour en salle de classe à l'École publique Foyer-Jeunesse à Hanmer, la seule école que l’animatrice culturelle peut fréquenter en période de pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !