•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les Compagnons des francs loisirs se relèvent après le décès de Lou Gagné

Rattrapage du jeudi 1 octobre 2020
Il sourie et porte un veston et une cravate.

Michel Pagé est président du centre culturel des Compagnons des francs loisirs depuis 5 ans.

Photo : Source: Facebook

Trois mois après le décès du pilier qu'était Lou Gagné pour le Centre culturel des Compagnons des francs loisirs, l'organisme se remet sur pied et continue de faire son deuil. Lors de la cérémonie de reconnaissance dimanche, le prix de reconnaissance individuel a été baptisé le Prix Lou Gagné.

Le conseil d’administration réfléchissait déjà à une restructuration, explique le président, Michel Pagé. C’est que Lou Gagné planifiait prendre sa retraite l’an prochain. À la suite de son décès, l’organisme s’est doté d’une structure temporaire en attendant de pouvoir embaucher, notamment, une direction générale.

Lou Gagné était agente de programmation depuis 2012. Trois personnes contractuelles à temps partiel ont repris ses fonctions. Une première gère l’administration, une deuxième les demandes de subvention et la planification de la programmation, enfin un troisième employé s’occupe de l’entretien de l’édifice de la rue Dudley. Une comptable a aussi été embauchée au cours des derniers mois.

L’édifice toujours à vendre

Michel Pagé indique qu'il y a un plan en place après la vente de l'édifice, mais le conseil d’administration n’est pas encore prêt à le dévoiler. Cette transaction est l’élément déclencheur pour plusieurs projets à venir, précise-t-il.

C’est possible qu’on choisisse de déménager plus tôt, mais pour l’instant, on a choisi de demeurer en place et de travailler à partir de l'édifice actuel en attendant que la vente se fasse.

Michel Pagé, président du CA du centre culturel des Compagnons des francs loisirs

La pandémie rend la situation d’autant plus difficile puisque le centre culturel n’est pas en mesure de louer ses locaux comme il le faisait avant la pandémie. Michel Pagé ajoute que les activités ont repris et que l’organisme prépare sa programmation. C’est le plan A ou le plan B, mais l’activité va avoir lieu quand même, lance-t-il en précisant que la nouvelle équipe travaille en parallèle sur une version virtuelle de son offre en prenant soin d’inclure toutes ses activités habituelles, dont North Bay a du talent et le Carnaval d’hiver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !