•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonction 11-17

Avec Éric Robitaille

En semaine de 15 h 30 à 18 h

COVID-19 : Finira-t-on par répondre à la demande grandissante du bois d'œuvre?

Marc Nellis au microphone de Grands Lacs café, dans les studios de Radio-Canada Sudbury

Marc Nellis, professeur en foresterie au Collège Boréal

Photo : Radio-Canada / Patrick Wright

La tendance a été remarquée un peu partout : moins de voyages ont fait en sorte que les gens ont dépensé plus d'argent en rénovations et en construction. Le bois d'œuvre a alors connu le même sort que le papier de toilette et les réserves des fournisseurs se sont vite écoulées.

Ça créé une rareté. Les prix [du bois] ont monté et même doublé.

Marc Nellis, enseignant au programme de Techniques en environnement forestier faunique au Collège Boréal

Malgré la demande et la hausse des prix, les producteurs forestiers n’en tirent pas encore avantage.

Il y a toujours un décalage. C’est comme le prix du gaz : le baril descend et on ne le voit pas toujours à la pompe, dit-il.

Dans son plan de croissance et de protection de l’industrie forestière, le ministre des Richesses naturelles et des Forêts suggère de doubler la récolte de bois en Ontario. Si le projet va de l’avant, pourrait-il atténuer cette demande en pleine croissance?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !